Les seins, source d’énergie et de désir

11 mars 2017
, 0 Comments

Les seins, symbole de maternité et de féminité, à la fois source de plaisir et source d’énergie… Sur investis par la culture contemporaine, ils sont souvent  un objet de culte pour les hommes et de complexe pour les femmes. Peut-être est-il temps pour la femme de faire la paix avec ses seins en les regardant autrement, en les redécouvrant, en les aimant.

Les seins, on les montre partout : dans les magazines, les spectacles, les films, les publicités. Aussi important que la taille du pénis chez l’homme, la femme vit souvent dans le complexe de ses seins. Elle subit le diktat des canons esthétiques et cherche à ressembler aux top-modèles. Certaines sont prêtes à affronter la chirurgie esthétique pour  égaler les bustes à la Eva Herzigova ou à la Pamela Anderson. Qu’elles se rassurent ! Tous les hommes n’aiment pas les seins opulents. Beaucoup préfèrent les seins plus petits qu’ils jugent plus élégants.

Quoiqu’il en soit, trop gros ou trop petits, il est temps de vivre ses seins plus sereinement, plus simplement, voire même plus naturellement. Il est temps de les regarder différemment. Oublions  la performance et acceptons nos seins avec bienveillance.

 

Les seins, source de plaisir

A sa manière, l’ homme leur rend hommage. Les seins séduisent et attirent le regard de l’homme. Il les adore. Il craque lorsqu’ils les entrevoit sous la transparence d’un chemisier ou les devine dans le vertige d’un décolleté. Gros ou petits,  Il aime les admirer. Par-dessus tout, il aime les toucher , les malaxer doucement, les caresser, les sucer,  les faire durcir en les stimulant. Particulièrement sensibles, les mamelons lorsqu’ils sont émoustillés, activent chez beaucoup de femmes le désir sexuel. Les caresses sur  la zone du mamelon et de l’aréole,  particulièrement innervées, peuvent déclencher la sécrétion de l’ocytocine, l’hormone qui favorise les contractions de l’allaitement mais aussi l’orgasme.

 

Les seins, source de féminité et d’énergie

D’une tout autre manière, la sexologue Maitreyi  D.Piontek, rend hommage aux seins. En s’intéressant à la médecine chinoise et aux pratiques taoïstes, elle s’est aperçue que tous les livres portant sur la sexualité et le tao ont été écrits par des hommes. Le point de vue de la femme n’y étant pas suffisamment représentée, le meilleur moyen d’y remédier était de se mettre en quête d’un Tao de la femme.

Selon elle, la féminité se révèle par le yin. La femme doit par conséquent éviter de développer un yang trop important. Donc, les Vénus n’activez pas trop le feu en vous, il risquerait d’anéantir la fraîcheur de votre propre énergie. Dans son étude, elle s’est particulièrement concentrée sur l’incroyable source d’énergie apportée par le sein qui incarne la féminité.

A travers notamment  deux exercices pratiques, Maitreyi  D.Piontek, invite la femme à prendre conscience de cette source d’énergie qui vit en elle et dont elle doit veiller  à prendre soin.

 

On se connecte avec bienveillance à nos seins. On prend le temps de les sentir. On les remplit d’amour et on commence.

 

Avant de commencer les exercices, il faut avoir à l’esprit la nécessité d’une sensation de bien-être. Si un exercice provoque un ressenti désagréable, une agitation intérieure, un excès de chaleur, il est inutile de le poursuivre. Un arrêt s’impose de façon à se recentrer. Ce temps de recentrage permet de ramener l’énergie en soi, de se détendre et de rediffuser notre sourire intérieur.

Dès que l’on est prête, on se connecte avec bienveillance à nos seins. On prend le temps de les sentir. On les remplit d’amour et on commence.

 

Deux exercices pour découvrir nos seins et les aimer

La respiration des seins

♥ Debouts, nos jambes sont légèrement fléchies, d’un écart d’une largeur de hanches, nos yeux sont fermés.

 Par notre respiration nous entrons en contact avec nos seins.

♥ Avec douceur et lenteur, on commence à respirer à travers la pointe de nos seins jusqu’à ressentir  une légère sensation de succion.

♥ On continue de remplir nos seins jusqu’à ce qu’ils deviennent vraiment fermes.

♥ En les enveloppant de nos deux mains, on sent avec plaisir leur présence pleine de vie, on les parfume d’amour et de notre sourire intérieur.

♥ On poursuit l’exercice en respirant de plus en plus profondément jusqu’à ressentir un plein d’énergie dans nos seins qui se propage dans tout notre corps.

 

A l’écoute de nos seins

♥ Assises, notre dos est droit, nos yeux sont fermés.

♥ Nous massons nos seins pour les remplir d’énergie.

♥ Dans le silence, on amène toute notre attention sur nos seins.

♥ On les comble d’amour dans une respiration lente et profonde.

♥ Pendant une dizaine de minutes, on prononce le son sacré « aum ».

♥ On approfondit notre respiration.

♥ Dans ce calme apaisant on ouvre un dialogue avec nos seins, une source essentielle de notre féminité.

 

Belle redécouverte les Vénus !

 

Maitreyi D. Piontek,
Les Secrets de la sexualité féminine,
éditions Le Courrier du Livre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.