L’ethnologie sexocorporelle, pour un épanouissement amoureux

14 janvier 2017
, 0 Comments

L’ethnologie sexocorporelle est une autre approche de la sexualité. Elle s’intéresse à notre être multi dimensionnel et vise à combler nos manques. Exploration sensorielle, micromouvements, respiration. Des exercices pour se reconnecter à notre corps, prendre conscience des différentes parties qui le composent. Mieux on les ressent,  meilleur est notre épanouissement sexuel et amoureux.

L’ethnologie sexocorporelle propose des séances pour nous aider à révéler les liens qui interagissent entre notre histoire personnelle, notre représentation corporelle, nos émotions, notre imaginaire concernant la sexualité, en référence à  notre culture et à notre conditionnement. Vanessa Langer, ethnologue et professeure de yoga du Cachemire, considère que le manque d’épanouissement amoureux est lié à une carence dans notre connaissance sensorielle. Non seulement on ne prend pas le temps d’être à l’écoute de nos sensations, mais on ne dialogue pas suffisamment avec notre partenaire.

 

Être à l’écoute de nos envies réelles contribue à se déconditionner

Dans notre société hyper sexualisée, nous sommes conditionnés par la croyance d’une disponibilité sexuelle sans faille. Elle explique dans un article de Camille Destraz : «Il est limitant de penser que l’on peut toujours être disponible au désir sexuel. Il existe des cycles, des périodes favorables, qu’il est important de reconnaître. Et une sexualité satisfaisante ne doit pas forcément passer par l’orgasme. Nous avons des espaces sensoriels très variés à explorer en dehors de ce dernier.»

Autrement dit, une sexualité épanouie ne passe pas forcément par une sexualité à tout prix. C’est aussi cela être à l’écoute de son corps.

De la même façon, en reprenant contact avec son corps , on prend conscience des blocages les plus intimes que l’on ignorait. Ces prises de conscience permettent de modifier et d’améliorer en profondeur notre sexualité.

 

Le périnée et le souffle, deux clés essentielles pour notre sexualité

 

L’ethnologie sexocorporelle  travaille également la prise de conscience que certains muscles, notamment les muscles du périnée, jouent un rôle primordial dans la maîtrise de l’éjaculation, mais aussi dans la qualité de l’érection pour les hommes. Pour la femme, un périnée bien musclé favorise l’orgasme.

Le souffle, est un facteur essentiel dans notre sexualité. La conscience  du souffle permet d’établir des liens entre la respiration et le corps. La manière dont on développe notre mode respiratoire dans notre corps, aide l’homme à retarder l’éjaculation et à la femme d’élargir la diffusion de son plaisir.

 

Au cours de ses séances, en écho avec le yoga et le tantrisme, Vanessa Langer propose de nous accompagner dans nos besoins :

  • Prise de conscience de ses schémas sexocorporels
  • Travail autour de ses croyances sur la sexualité (corps, plaisir, désir, orgasme, etc.)
  • Réappropriation de sa sensibilité corporelle
  • Eveil sensoriel du bassin et du périnée
  • Travail subtil sur l’énergie sexuelle

Cette praticienne de l’éveil sensoriel accorde une place importante à la verbalisation, l’écoute du ressenti et le travail corporel.

L’ethnologie sexocorporelle, pour qui ?

Ce type de séances s’adresse aux hommes et aux femmes qui ont envie de développer une sexualité consciente en connexion avec leur ressenti corporel et dans un désir d’émancipation de leur conditionnement personnel et socioculturel.

Cette pratique propose également  une aide aux personnes rencontrant des problèmes spécifiques : douleurs pendant les rapports, trouble du désir/plaisir, anorgasmie, éjaculation précoce, addiction sexuelle, etc.

Comment vivons-nous notre sexualité : Quel est notre rapport avec notre corps et avec le corps de l’autre ? Quelles sont nos croyances et notre conditionnement à ce sujet ? Quelle conscience avons-nous de notre ressenti corporel ? Quelle sensualité pouvons-nous développer ? Comment diffuser l’énergie sexuelle qui est en nous ? Beaucoup de questions somme toute essentielles pour la vie et le développement personnel de chacun et chacune d’entre nous.

Mais prenons-nous vraiment le temps de nous les poser ? Sans doute un travail à faire pour un éveil personnel et un meilleur épanouissement sexuel et amoureux.

Bel éveil sensoriel les amoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.