La sexualité parlons-en en couple

25 février 2017
, 2 Comments

La sexualité parlons-en pour vivre mieux à deux, mieux se connaître et grandir ensemble. C’est le message de Sophie Lutz dans son livre « Donne-moi des baisers de ta bouche ». Dans l’émission de Christophe Henning « En toutes lettres » sur RCF Radio, elle explique en quoi parler de la sexualité dans son couple est une impérieuse nécessité.

La sexualité parlons-en. C’est important, dit Sophie Lutz, mariée depuis vingt ans avec Damien. Le couple est parent de quatre enfants, dont Philippine, une jeune fille de 16 ans handicapée. Elle explique que  cette difficulté les a aidé dans leur couple. « L’épreuve vécue avec elle nous a soudés avec mon mari… Comme c’était difficile, on a cherché consolation dans notre relation et dans la sexualité. »

L’épreuve est difficile à vivre, à traverser et à dépasser pour de nombreux couples. C’est perturbant dans l’histoire d’un couple. Même si un enfant handicapé est une enfant de l’amour, les parents s’interrogent inévitablement sur la viabilité de leur union. Sont-ils bien ensemble ? Ils n’imaginent pas que, de l’amour, puisse naître le malheur, la difficulté. Ils cherchent ce qui ne va pas, ce qui dysfonctionne.

Sophie Lutz comprend cette inquiétude mais elle ajoute qu’avec son mari, ils ont eu le réflexe inverse :  « On s’est dit : on se ressoude davantage, on ressert les liens. » Ils ont toujours plus ou moins développer la parole entre eux et notamment sur leur sexualité.

A travers  ses chroniques La sexualité, parlons-en, dans Ombres et Lumières, elle explique notamment qu’il est plus facile de faire l’amour que d’en parler. Pourtant la parole est nécessaire. selon elle « Sans la parole on n’accède pas à une sexualité vraiment complète… on n’a pas accès à ce qui se passe dans l’autre. »

 

La sexualité, un sujet encore tabou ?

« Quand on remonte à nos grand-mères, c’était un sujet qui était secret, et dont on disait peu… On hérite d’une période puritaine… On vit un moment où on se met à en parler. »

Et Sophie Lutz de reprendre : « La sexualité c’est ce qui distingue une relation d’amitié et une relation de couple, c’est la spécificité du couple. »

 

Selon Sophie Lutz, c’est une question de « maturité du couple et une maturité de la relation.« 

 

La sexualité est sous le dictat de la performance et de la jouissance. Sophie Lutz évoque le vocabulaire lié au couple « Réussir son couple, réussir sa sexualité… Réussir ça veut dire que les ratés c’est mal vu, alors qu’on est dans une relation sur du temps long et qu’il y aura des hauts et des bas, et qu’on ne réussira pas justement tout du premier coup… Il faut bien dix ans pour que ce soit un peu synchrone un peu ajusté, et vingt ans pour se dire : il y a du chemin parcouru… Ceux qui arrêtent le couple au bout de dix ans, ils repartent à zéro. »

« Le couple c’est du boulot, poursuit-elle, C’est comme un jardin ça se cultive, c’est un lieu de détente mais c’est aussi un lieu de travail. »

 

La sexualité parlons-en dans son couple

La sexualité parlons-en dans son couple, même si c’est un peu laborieux. Parce qu’on touche à de l’interdit, du secret, il n’est pas toujours facile de s’ouvrir à l’autre sur ce que l’on est profondément. Il y a des résistances, des pudeurs, de la timidité, de la honte à révéler ses désirs et ses envies. Du coup, on préfère se taire. Et c’est un mauvais choix, comme l’explique Sophie Lutz :

« Parce qu’on a peur du conflit, du désaccord ou de l’incompréhension. On a peur que l’autre ne comprenne pas ce qu’on a voulu dire ou qu’il en soit blessé. Or, si on ne dit pas, on blesse encore plus parce qu’on prive l’autre de l’information dont il a besoin. »

Le quotidien est aussi un vilain parasite dans la sexualité. Il est parfois difficile d’être totalement dans la relation sexuelle, surtout pour la femme, quand toutes les contraintes flottent encore dans notre esprit : les courses à faire, le lave-linge à mettre en route, un enfant qui nous appelle soudain.

« On embarque dans le lit tout son quotidien, toutes les frustrations, même les satisfactions de la journée, tout ça vient, et il faut débrancher progressivement les choses, c’est pour ça qu’on a besoin de temps. »

 

Une question de maturité dans le couple

En fait, selon Sophie Lutz, c’est une question de « maturité du couple et une maturité de la relation. » Un couple mature accepte la confrontation, l’exploration de ce qui se passe en profondeur, les divergences, les oppositions. C’est accepter de se mettre en danger, et de sortir de la position confortable qui laisse à penser que tout ira bien, tant qu’on ne fera pas de vague dans notre relation.

« Une vraie relation, c’est celle ou on accepte d’aller sur le terrain, où on perd sa sécurité, où on va être dérangé… C’est quand on accepte d’aller sur ce terrain là qu’on fait du bien à l’autre. On grandit en confiance. »

Le livre de Sophie Lutz est construit à partir de l’enseignement biblique mais aussi d’une vie de couple très concrète, dans lequel elle insiste sur la nécessité de se parler et de se poser des questions. Un livre qui peut servir de point de départ pour des groupes de parole ou pour des couples.

Alors, prêts pour parler de votre sexualité les amoureux  ?

 

Donne-moi des baisers de ta bouche : Balade en couple dans les jardins de la sexualité, Sophie Lutz

2 reflexions sur : “La sexualité parlons-en en couple”

  • Merci de parler de mon livre !

    • Bonjour Sophie,
      C’est pour moi un plaisir de partager avec les autres des points de vue éclairés sur la relation en couple.
      Votre conception du couple est enrichissante.Notamment le parti pris d’oser parler des sujets tabous dans notre culture. C’est le cas de la sexualité, souvent objet de malaises et de pressions, mais qui joue pourtant un rôle essentiel dans l’harmonie d’une relation amoureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.