Mieux se connaître pour mieux vivre à deux

28 mars 2017
, 0 Comments

Un couple qui ne va pas, est un couple qui ne se connaît pas ! Interrogée par Cédric Lépine dans Mediapart*, Nadine Gobin, psychothérapeute relationnelle, met l’accent sur l’importance de mieux se connaître pour être heureux en couple. Zoom sur une thérapie qui aide les couples à mieux vivre à deux.

Les couples se connaissent-ils vraiment ?  Formé de deux personnes issues chacune d’horizons différents, le couple est une association complexe. Même si des critères en commun et une réelle attirance physique les ont rapprochés, même si ils  parlent souvent, beaucoup de partenaires ne se connaissent pas profondément. C’est ce qui génère la plupart des mésententes. Or, si le couple ne veut pas gonfler le rang des 50% de divorcés, il n’y a qu’une solution : CHANGER ! Aimer, c’est accepter de changer. Selon Nadine Gobin, pour améliorer la qualité relationnelle dans notre couple, on doit inévitablement passer par la case « Je vais à la rencontre de moi-même pour mieux me connaître ». Nos réactions, nos échanges positifs ou négatifs avec notre partenaire, expriment toute la charge émotionnelle contenue dans notre expérience personnelle. Nos ressentis, nos peurs, nos appréhensions traduisent notre histoire. Ils reflètent la manière dont nous avons reçu, perçu et géré les différents événements de notre vie dès notre plus tendre enfance. Ils indiquent aussi la manière dont nous avons été soutenu ou abandonné, reconnu ou ignoré, accepté ou rejeté, respecté ou maltraité, aimé ou dédaigné.

En travaillant sur soi, on parvient à identifier les origines de nos comportements et de nos réponses émotives. On comprend mieux pourquoi nos attitudes d’échec sont répétitives et forcément nuisibles à notre relation. Sans arrêt dans notre couple, nous projetons ce que nous sommes de plus authentique, mais aussi ce que nous sommes de plus subjectif.

 

Mieux se connaître pour mieux gérer sa relation amoureuse

Quel est l’intérêt de mieux se connaître ?, pourrait-on se demander. La vie est déjà suffisamment compliquée, stressante, fatigante ! Après sa journée de travail, le temps passé dans les transports, après s’être occupé des enfants, des courses, du ménage, du repas… quelle énergie et quel temps reste t-il pour nous ? Certes, toutes les activités du quotidien sont très chronophages, et lorsque que nous les avons accomplies, la priorité est à la détente. Le problème c’est que c’est souvent au creux de notre fatigue, boostés par le stress, que nous sommes les plus vulnérables. Nous nous laissons plus facilement happer et déborder par les malentendus. Et, comme un abcès qui s’ouvre, voilà que  les vieux conflits, les accusations, les reproches, ressortent. La détente, fort compromise, vire à la dispute. Ne pas bien se connaître ne va pas nous aider à bien gérer ce moment délicat. Les insatisfactions accumulées vont prendre le ton de la colère, des larmes, du mépris ou de l’enfermement. Rien de bon pour la relation.

 

On se parle sincèrement, on s’ouvre à l’autre. On s’accueille mutuellement à travers cette compréhension nouvelle de l’un et de l’autre.

 

« […] mieux me connaître aujourd’hui me permet de gérer de façon plus juste mes besoins psychiques, mes émotions et mes réactions. », explique Nadine Gobin. Ainsi, on évite de projeter nos anciennes blessures, nos anciennes peurs, nos à priori qui faussent la réalité et biaisent la relation. Finalement, mieux nous connaître nous permet de repartir conscient et émancipé. Nous nous libérons de notre être verrouillé qui influençait, de manière inconsciente et subjective, notre vie à deux. La communication au sein du couple en profite très largement. Un nouveau regard  se pose sur les deux partenaires. Une nouvelle énergie, beaucoup plus positive et bienveillante circule entre eux. On se parle sincèrement, on s’ouvre à l’autre. On s’accueille mutuellement à travers cette compréhension nouvelle de l’un et de l’autre. C’est pour cette raison que ce travail nécessite d’être fait à deux.

Parce que chacun a une histoire qui lui est propre, chacun doit réaliser son propre travail. Parce que la relation se vit à deux, le travail de l’un rejoint celui de l’autre ouvrant sur un dialogue bienveillant. Nadine Gobin explique pourquoi il est important de faire ce travail en couple « Il s’agit de quitter le champ des reproches, des comparaisons, des « à qui la faute ?» pour aller vers une compréhension de soi, de l’autre, des peurs et des attentes de chacun afin de découvrir et prendre en compte ensemble, ce qui est nécessaire à la satisfaction profonde de chacun des partenaires. »

 

La thérapie relationnelle

Le travail en couple peut se faire à travers une thérapie relationnelle. Dans le cadre de sa pratique, Nadine Gobin utilise une méthode  qui s’articule autour de trois axes : le fonctionnement du couple, une meilleure communication, se connaître soi-même. Chaque axe est exploré à l’aide de différentes techniques favorisant le lâcher-prise, le dialogue, l’ouverture à soi et à l’autre. En pratiquant une communication fluide pour des échanges plus ajustés, en révélant notre inconscient, en libérant nos émotions pour apprendre à les gérer, en identifiant nos attentes ou nos peurs dans notre sexualité, en analysant comment nos mécanismes psychiques infantiles influencent notre psychisme actuel, on apprend à « changer pour aimer » et « aimer pour changer ». S’engager dans une thérapie relationnelle à deux apporte une aide essentielle au couple en difficulté ou en recherche spécifique. On apprend à mieux se connaître, à enrichir et à faire grandir notre relation. On apprend à construire une relation amoureuse, authentique,  intime et bienveillante. C’est bon pour la vie à deux.

Beau travail les amoureux !

*Mediapart : site d’information français d’actualités indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.