5 signes d’un amour en déclin

5 août 2019
, 0 Comments

5 signes mettent en alerte sur la mauvaise santé de notre couple. La vie à deux se poursuit mais on ressent des variations ? L’ennui nous gagne ? Il ne se passe plus grand-chose dans notre relation ? Des négligences, des absences soudaines nous contrarient ? Avant que tout ne s’effondre, Il est peut-être temps de faire le point !

5 signes notoires se manifestent généralement dans une relation en perte de vitesse, voire en phase de déclin. Naturellement, quand l’amour s’exprime, vit et respire dans le couple, tout s’enchaîne et se poursuit presque comme une évidence entre les deux partenaires. Les gestes, les attentions, les mots doux, les envies, les projets fleurissent quotidiennement. Comment imaginer alors que tout pourrait se dégrader, basculer, s’interrompre ? Pourtant, si l’on n’y prend pas garde, imperceptiblement, la relation peut s’altérer. C’est parfois pour une raison que l’on ne soupçonnerait même pas, un événement anodin, une incompréhension, des non-dits, des habitudes qui s’inscrivent dans une monotonie ennuyeuse…

Quand l’amour décline

Au fil du temps, on commence à ressentir quelques variations. Des moments se perdent, les ardeurs diminuent, la curiosité se dissipe, les envies et les partages se raréfient. La vie à deux se poursuit mais plus rien ne se passe. La relation est comme plombée, dévitalisée.

Il s’est sûrement passé quelque chose. D’une manière ou d’une autre la relation a dysfonctionné.

Quels sont les 5 signes d’une relation qui ne fonctionne plus ? Le psychiatre, psychothérapeute, Christophe Fauré, a mis en évidence 5 comportements qui indiquent que le couple va mal.

La perte d’intérêt l’un pour l’autre

Rien n’est définitivement acquis dans la relation amoureuse. Si l’on a trop souvent tendance à la négliger, elle va inéluctablement partir en morceaux. Qu’on le veuille ou non, que cela contrarie ou non nos illusions de l’amour romantique, la relation d’amour est un travail. Un travail exigeant, à temps complet. Vivre à deux permet de découvrir mille et une facettes de notre partenaire pour peu que l’on s’y intéresse. Croire que l’on connaît tout de l’autre est loin d’être une réalité. Avec le temps chacun.e évolue, se façonne et se modifie, tel un paysage au fil des saisons.

Comme toute chose, l’intérêt pour l’autre est un art qui se travaille. Observer, admirer, prendre le temps de parler avec notre partenaire  sur une multitude de sujets, développe notre envie de le.la découvrir davantage et d’aller encore plus loin à ses côtés.

L’intérêt pour l’autre diminue lorsque l’on ne fait même plus l’effort de se faire des petits cadeaux, des surprises, des moments à deux sans les enfants. L’ennui s’installe, les habitudes s’imposent et verrouille la relation. Les deux partenaires deviennent transparents l’un pour l’autre. Selon Christophe Fauré, c’est souvent la flemme de stimuler notre vie à deux qui est la cause de cette profonde désaffection.

Ce peut être aussi une dépression liée à des problèmes professionnels, financiers, familiaux ou de santé qui n’ont rien à voir avec la relation. Il est alors utile de consulter un psychothérapeute pour éviter tout amalgame.

La perte du respect mutuel

Parmi les 5 signes qui annoncent le déclin d’une relation amoureuse, il y a le manque de respect. Le couple se construit sur des règles de respect mutuel. Il assure à chaque partenaire cette confiance qui nous sécurise et nous permet de nous abandonner librement. Se sentir considéré.e, écouté.e, reconnu.e à part entière, sans mépris ni sous-entendu, est un gage de qualité au sein de la relation.

Ne plus respecter l’autre peut se manifester de façons très diverses : lui couper régulièrement la parole, ne pas tenir compte de ses remarques ou émotions, trahir ses confidences avec d’autres personnes, ne pas répondre à ses questions, lui parler violemment.

C’est aussi un quotidien sans aucune délicatesse. Pas de mots gentils qui disent « merci », « pardon », « s’il te plaît »… Pas de mots d’amour, ni de tendresse.

« La perte du respect fait qu’on se concentre de plus en plus sur le fait de recevoir plutôt que sur le fait de donner. À l’extrême, c’est ne plus voir l’autre en tant qu’être humain digne d’attention et de considération. » explique Christophe Fauré.

La perte de la tolérance et de la patience

Aimer l’autre, c’est l’accepter, y compris dans ses aspects les moins agréables. C’est connaître ses défauts, ses point faibles, ses zones d’ombre et les accueillir sans jugement ni critiques quotidiennes.

De cette manière, on offre à l’autre une oreille attentive à ses vulnérabilités. On est capable de comprendre ses émotions, ses peurs, ses angoisses et de les recevoir avec bienveillance. Nous savons en retour, qu’il en est de même pour nous, également imparfait. Cette tolérance et cette patience que l’on s’accorde mutuellement renforcent le lien amoureux.

Au contraire, se sentir incompris.e, mal écouté.e, peu reconnu.e dans notre être profond, conduit à des sentiments de frustrations, de désespoir qui nous pousse vers un désinvestissement total de la relation.

La perte du désir sexuel

La sexualité fait partie du couple vivant et amoureux. Elle est la manifestation du désir d’intimité de l’un avec l’autre. Sans la rendre obligatoire et à une fréquence soutenue, elle contribue au renforcement du lien de partage et de complicité entre les deux partenaires.

Christophe Fauré rescence 4 signes avant-coureur d’une baisse de désir pour son (sa) partenaire :

  • On reste le plus tard possible devant la télévision
  • On attend que le (la) partenaire se couche avant nous
  • On rentre de plus en plus tard du travail en disant bien fort que l’on est épuisé
  • On provoque une relation sexuelle pour s’en débarrasser le plus vite possible

La relation extraconjugale

Souvent le fait de vivre une sexualité en dehors du couple est le symptôme d’une relation en phase de rupture. Même si certains couples parviennent à trouver un relatif équilibre en satisfaisant leur sexualité à l’extérieure, pour la plupart des couples, la trahison demeure une blessure insurmontable. L’infidélité constitue notamment l’une des principales causes de rupture.

Selon Christophe Fauré, les partenaires utilisent même inconsciemment leur relation extraconjugale comme moyen pour précipiter la rupture  « Il n’est pas rare d’ailleurs que certains s’engagent dans une relation extraconjugale peu avant la rupture et s’en servent de tremplin pour lancer le processus de séparation. Une fois la rupture consommée, il n’est pas rare qu’ils quittent l’amant(e) qui n’avait pour fonction que de faciliter la transition ! » précise t-il.

L’opportunité d’un nouveau départ

Face à ces 5 signes, que l’un ou l’autre se manifeste, il est important de le prendre en compte. C’est l’occasion de réfléchir, de s’interroger sur certains aspects de notre relation. Il est bon d’évaluer le pour et le contre pour savoir ce qui se passe, et ce que l’on pourrait mettre en oeuvre si l’on souhaite y remédier. C’est aussi une opportunité pour relancer un vrai dialogue avec notre partenaire et repartir ensemble, si le désir est mutuel et profondément partagé, vers une nouvelle dynamique de couple.

Une crise peut être une opportunité pour lancer une nouvelle dynamique de couple

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.