Ces petites tromperies qui font de grandes blessures

31 juillet 2017
, 0 Comments

Ces petites tromperies, si anodines, qui font si mal. Dans l’univers du sentiment et de la vie en couple, beaucoup de choses, hélas, se vivent en douce. L’air de rien, des coups se donnent au quotidien. Est-ce une tromperie, est-ce important, faut-il accepter de jouer le jeu ? Les non-dits se multiplient, les clichés s’imposent. En parler tous les deux, se fixer des règles et s’y tenir ! Une sage résolution qui vaut sans doute mieux qu’une fatale séparation.

Ces petites tromperies dont on parle, qu’elles sont-elles ? A partir de quelle situation peut-on considérer tromper son (sa) partenaire ? Le thème de l’infidélité est assez compliqué. Il a autant de controverses qu’il a de définitions. Son nuancier est très subtil car il existe plusieurs manières de tromper la confiance de l’autre.

Chacun y va de sa propre perception. Toute la question repose en fait sur nos limites et notre seuil de tolérance. Le problème c’est que tout se construit différemment pour chacun d’entre nous. Dans un couple, chaque partenaire a une histoire et une culture différente. Sur certains sujets, la confrontation est parfois rude. Il arrive même que les partenaires ne parviennent jamais à se mettre d’accord.

S’il est pourtant un sujet particulier sur lequel il est vraiment indispensable d’être d’accord, c’est bien celui de la fidélité. Qu’elle soit physique ou émotionnelle, elle nécessite une vraie mise au point. C’est une étape essentielle pour démarrer sa vie à deux.

À chaque couple d’en fixer les critères et de s’entendre sur les comportements de base qui assureront bien-être affectif, respect et confiance mutuels au sein du couple.

 

Ces petites tromperies de tous les jours

Certaines petites tromperies pourraient sembler très anodines, voire admises dans la pensée collective et pourtant s’avérer très blessantes pour des personnalités qui y sont particulièrement sensibles.

Selon Gérard Leleu, médecin et sexologue « Même un regard, une façon de parler ou d’écouter peut constituer une infidélité selon ce qu’on a dans la tête. »

Tout demeure donc dans sa tête et nécessite de réaliser un examen de conscience sur soi et ses intentions. Pourquoi, par exemple, une femme, même en couple, est dans la séduction permanente avec d’autres hommes ? Pourquoi un homme en compagnie de sa partenaire ne peut s’empêcher de regarder les autres femmes à l’extérieur ? C’est une manière d’être honnête avec soi mais aussi avec son (sa) partenaire. S’expliquer, en discuter ensemble est crucial pour éviter les malentendus et les souffrances.

 

Celui qui fait mal doit en prendre conscience et réagir avec responsabilité et honnêteté.

 

On lit souvent des témoignages douloureux dans les forums sur ces sujets. Celui de Neyla est très caractéristique de cette hypocrisie sous-jacente, entretenue par une certaine idéologie collective qui tend à banaliser ce type de blessure, pourtant récurrent chez beaucoup de personnes.

« je prends mon courage à deux mains aujourd’hui pour enfin demander de l’aide face à au désespoir dans lequel je vis depuis un an.
Mon copain regarde régulièrement d’autres filles en cachette bien que je sois à ses côtés, ça peut être dans le métro, dans la rue ou au café par exemple, il baisse les yeux ou regarde du coin de l’œil tout en pensant que je ne le vois pas. »

Même s’il est communément admis qu’il est naturel que les hommes regardent les jolies femmes, (y compris celles qui ont moins de trente ans qu’eux ?) Comment rassurer une femme amoureuse qui se sent profondément humiliée, délaissée ou momentanément « désamourée » dans ces moments-là ? Que lui répondre ?

Faut-il l’encourager à faire comme si de rien n’était ? Pire, doit-on lui conseiller, comme certains le font souvent, de faire comme lui, histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce ?

 

Couple masqué ou découvert ?

Peut-on sérieusement envisager le couple de cette manière ? Le modèle du couple « rendi pour renda » serait-il un modèle de couple viable et mature ? Une relation sincère et authentique peut-elle reposer sur un jeu d’orgueil entre partenaires qui se fourvoient dans les jeux obscures de la séduction ? Faut-il séduire les autres pour aimer ou être aimé par son partenaire ? Faut-il porter un masque dans son couple ?

Si la finalité du couple est de jouer le  jeu du masque, de la superficialité et de la séduction  tous azimuts, le célibat, dans ce cas, semble bien plus approprié.

Après tout, de nos jours, tout le monde peut vivre indépendant et célibataire. Hommes et femmes sont libres ! Parce que rien ne nous oblige à vivre en couple, rien ne nous autorise à faire souffrir son partenaire en silence.

La vie en couple est un choix, une décision. Pour cela, il est important d’y voir clair dans nos intentions. Pour cette raison, il est important de savoir à quel moment on fait souffrir notre partenaire de façon à corriger et moduler nos attitudes à son égard.

Si les valeurs basiques de notre couple reposent sur le respect, la sincérité et la confiance, il va s’en dire que celui qui fait mal doit en prendre conscience et réagir avec responsabilité et honnêteté.

 

Ces valeurs qui sont les vôtres

Dans un couple, on s’épargne les  hypocrisies, les mensonges et ces petites tromperies quotidiennes qui nous empêchent de grandir et de vivre pleinement notre amour.

Être deux c’est avoir le courage d’aborder ces sujets là. Pour vérifier si l’amour est possible il faut énoncer et confronter nos valeurs : on parle de notre sexualité, de nos besoins, de nos désirs, de nos inquiétudes, de nos peurs, etc.

A partir de là, les idées admises par la pensée collective n’ont plus lieu d’être. Ce sont les vôtres qui prévalent et qui ont le droit de citer. À vous de savoir comment vivre ensemble pour prendre soin de votre couple en évinçant de votre quotidien toutes ces petites tromperies, au final, pas si anodines…

Belle réflexion les amoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.