Chute de désir… Et si c’était une carence en amour ?

11 août 2020
, 0 Comments

La chute de désir, quelle soit brutale ou progressive, est souvent décevante et frustrante. Elle peut aussi rendre triste et conduire vers l’isolement. Généralement lié à des non-dits ou des malentendus, ce symptôme est un clignotant, un feu orange, qui alerte sur un possible manque d’amour.

Chute de désir, manque d’envie de se rapprocher de son(sa) partenaire et de partager des moments intimes ? Même si l’on demeure amoureux(se), chacun(e) de son côté, la relation du couple peut se racornir, se flétrir, perdre de sa fraîcheur et de sa joie.

C’est souvent le cas lorsque l’un des partenaires ou les deux à la fois ont progressivement laissé filer l’intérêt, la curiosité qu’ils nourrissaient auparavant l’un pour l’autre. L’impression de se connaître par cœur, de ne plus rien avoir à découvrir sur son(sa) partenaire, alimentent notamment ce glissement vers la chute de désir. Car le désir est avant tout l’envie d’aller vers l’autre, de le découvrir.

Désir amoureux ou désir physique et sexuel, les deux ont besoin de nourritures essentielles, de manière quotidienne. Pour savoir si notre chute de désir est liée à l’absence d’un « nutriment » en particulier, il est nécessaire de faire le point.

Ouvrir notre conscience

Faire le point consiste à ouvrir notre conscience sur notre vie de couple. En observant notre manière d’être et de vivre avec notre partenaire, nos habitudes, nos besoins plus ou moins satisfaits, nos envies plus ou moins exprimées et entendues, nos maladresses, nos erreurs, notre environnement, les pressions diverses, notre situation sociale, financière et professionnelle, mais également notre histoire personnelle, notre éducation, nos valeurs et nos croyances… En somme tout ce qui fait notre vie aujourd’hui, avec, dans notre couple, le warning orange de la chute de désir, qui en fait bien évidemment partie.

Afin de se faciliter la tâche et d’y voir plus clair, il est possible d’examiner les différentes causes connues du manque ou de la chute de désir.

Des causes majeures du manque de désir amoureux

  • Communication difficile et insatisfaisante
  • Pas assez de partage
  • Manque de respect envers son(sa) partenaire
  • Absence d’empathie : comprendre l’autre
  • Absence de compassion : accueillir les souffrances de l’autre et agir pour l’aider
  • Amour toxique : dépendance affective, perversité
  • Manque de solidarité mutuelle
  • Faux amour : déséquilibre, ne prend pas soin de l’autre ou de soi-même, mensonges, illusions, manipulations
  • Manque de liberté et d’autonomie
  • Absence de reconnaissance
  • Manque de complicité
  • Manque de présence à l’autre
  • Absence de curiosité envers l’autre
  • Difficulté d’adaptation à l’évolution et aux changements de l’autre
  • Manque de tendresse
  • Mauvaise humeur

Des causes liées au manque de désir physique et sexuel

  • Pas envie de sexe en raison d’un quotidien trop pesant
  • Manque de connaissance des envies sexuelles de son(sa) partenaire
  • Pas d’échange sur la sexualité, les ressentis, les souhaits et les aversions
  • Problèmes physiologiques : douleurs, maladies, médicaments
  • Problèmes psychologiques : stress, dépression, problèmes familiaux ou professionnels
  • Baisse du sentiment amoureux envers son(sa) partenaire
  • Ménopause chez la femme
  • Andropause chez l’homme
  • Routine ou impression de tout connaître de son(sa) partenaire
  • Baisse de désir de l’homme après avoir assisté à l’accouchement de sa femme

Stopper le warning

Chaque couple a son histoire et une identité qui lui est propre. La chute de désir peut être en lien avec une ou plusieurs causes. Il revient à chaque partenaire de les identifier et de chercher, individuellement et à deux, comment y remédier.

Car, ne rien faire ne pourra que creuser le problème et amplifier la chute de désir. Il est possible et même recommandé de se faire accompagner par un professionnel, coach, thérapeute… au moins dans les débuts. Son aide et son accompagnement permettent de voir les choses clairement et honnêtement, facilitent les échanges, l’expression des déceptions et autres sentiments de l’un à l’égard de l’autre. Un regard extérieur est souvent nécessaire pour aplanir une situation dérangeante et permettre à chaque partenaire de libérer sa parole, ses ressentis, ses souffrances et peut-être le douloureux sentiment de rejet de celui ou celle qui subit la chute de désir de son(sa) partenaire.

A  la rencontre de l’amour

Cette ouverture de conscience est comme une lumière que l’on apporte à notre couple. Elle éclaire nos malentendus et permet de les dissiper. Elle soulage les non-dits et libère l’expression. Elle fait de la place à l’écoute, à la compréhension. Elle accueille l’autre et soi-même dans la réalité exprimée, et non plus dans les idées préconçues, les perceptions erronées de chacun sur l’autre, qui troublent et affaiblissent la relation. Elle attise notre curiosité, nous montre tout ce qu’il nous reste à découvrir sur nous-même et notre partenaire. C’est l’occasion de faire un travail sur soi, d’apprendre à se connaître, et peut-être à mieux s’aimer soi-même, et mieux aimer l’autre.  

Envie de joie et de bonheur

Inévitablement, les deux partenaires comprennent mieux les énergies de l’amour, comment les nourrir et les entretenir. Ils s’aperçoivent que si l’amour est en carence, il produit logiquement la chute de désir.

L’envie d’être avec l’autre, de partager des projets, des instants d’intimité et de plaisirs se nourrissent chaque jour de paroles, de pensées, d’intentions et d’actes, profondément en accord avec notre envie de développer une relation lumineuse, pleine de santé, de joie et de bonheur.

Entretenir l’amour est un art quotidien qui alimente le désir d’être à deux. C’est dans cette synergie positive que la relation se construit, se développe et se prolonge dans le vert…

Entretenir l’amour, un art quotidien qui nourrit le désir

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.