Fidèle ou infidèle ? Quel couple veut-on ?

22 août 2016
, 4 Comments

Fidèle ou infidèle ? Quelques soient nos orientations et nos choix pour notre couple, l’essentiel est de savoir que nous partons bien, tous les deux, dans la même direction. Déterminer ensemble à quoi on s’engage, ce qu’on accepte et ce qu’on refuse, pourra, avant de nous engager dans une relation amoureuse, nous éviter bien des désenchantements.

Être fidèle ou infidèle suppose dans un premier temps que l’on ait défini ensemble la notion de couple. Ne nous engageons pas dans une vie de couple si nous ne visons que notre satisfaction personnelle et que nous sommes bien incapables de répondre aux besoins de l’autre. Autrement dit, pour ne pas tromper notre partenaire, ne nous trompons pas de partenaire, et surtout, ne nous trompons pas de vie !

Un couple, c’est quoi ? Quels sont ses principaux ingrédients ? Le couple, souvent décrit comme un engagement basé sur la confiance, est cette belle aventure à deux  construite avec un matériau, précieux mais fragile, qu’on appelle l’amour. Si ce matériau est célébré et cultivé dans notre relation, il construira la durée et la beauté de notre couple. Dans un couple, on conjugue amitié profonde et désir au quotidien. L’un ne va pas sans l’autre. C’est ce qui constitue son équilibre et sa vitalité. Qu’on retire un de ces deux piliers au couple et il s’effondrera. Ainsi, pour que notre couple fonctionne, il faut être deux. Les deux partenaires doivent être satisfaits dans un juste équilibre, ce qui résulte du travail de chacun pour le réaliser. L’objectif du couple c’est le bonheur à deux. Si notre objectif est de satisfaire nos propres plaisirs dans un épanouissement égoïste, c’est que la vie de couple n’est pas faite pour nous.

Avoir envie de vivre à deux et de construire une vie de couple ne suffisent pas. Vérifions d’abord que nous partageons bien les mêmes valeurs. Faisons le point sur ce que nous acceptons et ce que nous refusons.

Fidèle ou infidèle ? Comment être clair avec soi et avec son partenaire en 6 points :

1/ Définissons ensemble les critères d’infidélité. Tout le monde ne ressent pas l’infidélité de la même manière. Selon notre histoire et notre culture, nos critères sont différents. Dressons  une liste de ce qui constitue pour chacun de nous une infidélité : masturbation de son partenaire avec des personnes virtuelles sur internet, en vidéo ou sur papier glacé, échanges de mails avec un(e) ex, regards insistants sur les autres dans la rue, relations sexuelles occasionnelles hors couple, imaginer un(e) autre quand on fait l’amour, avoir une attitude délibérément séductrice avec les autres, entretenir une relation platonique… Cette liste n’est évidemment pas exhaustive,  complétez-là à deux.

2/ Analysons les discordances avec notre partenaire.

3/ Établissons les changements que nous pouvons mettre en place pour équilibrer notre relation.

4/ Faisons le point sur ce que nous acceptons et ce que nous refusons.

5/ Si nous partons sur la base d’une sexualité admise en dehors du couple, fixons les règles et les limites.

6/ Selon les résultats, prenons la décision de vivre à deux ou de se quitter.

Le couple, une belle aventure à deux, à sauvegarder

Chacun est libre de construire son couple selon ses propres critères et convictions. Il est juste important, de nos jours, de garder un esprit critique sur les tendances faciles. L’hyper sexualisation de notre société peut vite devenir une souffrance et une menace pour notre couple. L’homme du XXIème siècle s’inscrit dans une société de consommation. Hommes et femmes se consomment et se jettent dans un consumérisme soutenu et déculpabilisé. On veut tout, sans effort et sans restriction. Cela se fait au détriment du couple : « Je veux pouvoir m’adonner à tous mes plaisirs librement, en dehors de mon couple, mais je veux aussi bénéficier du réconfort et de l’assurance d’un partenaire « fidèle » qui m’attend à la maison. Peut-on réussir sa vie de couple avec de telles exigences ?

Le couple est une belle aventure à deux, faite de confiance, de sincérité, de partages, de solidarité. C’est ce bel équilibre relationnel, cette vérité qui rend la fidélité tout simplement naturelle. Dans le couple, la fidélité est une évidence. Aimer c’est désirer l’autre et donc lui être fidèle, tout naturellement. Alors, fidèle ou infidèle ? Donnez-moi votre avis.

Bonne fidélité les amoureux !

4 reflexions sur : “Fidèle ou infidèle ? Quel couple veut-on ?”

  • J’adore ton article. De nos jours on voit des publicités pour des sites extra-conjugal dans le métro, la tentasion est de plus en plus présente. A nous de ne pas succombé. Mais souvent un des partenaires choisie de rester fidèle et l’autre succombe à la tentasion.

    • Merci Déborah. C’est vrai que les tentations sont multiples et faciles. L’essentiel est de s’interroger sur les raisons de notre faiblesse à succomber. Si un des deux partenaires voit voir ailleurs c’est que quelque chose ne le(la)satisfait pas dans son couple ou encore qu’il (elle) n’a pas réglé un problème avec lui-même (elle-même). C’est là que l’écoute et le dialogue au sein du couple prennent toute leur importance.

  • Submergés par les images parfaites véhiculées par le marketing, la tentation de l’infidélite se fait de plus en plus oppressante sur les couples d’aujourd’hui. A nous de les gérer en bonne intelligence, et comme tu le préconises, dans le dialogue.

    • Oui, je suis d’accord avec toi. Quand on sait que, de nos jours, près d’un couple sur deux risque de traverser cette épreuve, il convient de rester connectée avec son partenaire.
      Merci pour ton commentaire Mistigriffe.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.