Le mensonge dans le couple, ce qui passe et ce qui casse !

28 octobre 2018
, 2 Comments

Le mensonge dans le couple peut être bénin ou ravageur. Faut-il tout dire ou parfois mentir ? Quelles sont les limites de la trahison ? Quel contrecoup dans notre relation et comment se remettre de nos blessures?  Décryptage et témoignages…

Le mensonge parfois se pratique en toute légèreté au quotidien. Pour embellir une réalité qui nous dérange, dissimuler un défaut, ne pas vouloir blesser l’autre ou le protéger… Nous avons tous plein de bonnes raisons pour ne pas dire la vérité. Mais entre la gentille pirouette et la grosse fourberie, la marge est de taille et n’aura pas les mêmes conséquences dans notre vie.

Gaëlle, 47 ans, est mariée depuis 19 ans avec Thierry. Ils vivaient jusqu’à présent une relation stable et satisfaisante. « Il y a bien eu quelques accrochages en 19 ans de vie commune, mais nous avons toujours réussi à maintenir la communication entre nous. » explique t-elle.

C’est en découvrant ce que Thierry lui cachait depuis quelques mois que sa vie a véritablement basculée. Son mari avait recontacté une ancienne collègue de travail et la revoyait régulièrement. En regardant dans sa messagerie, elle découvre qu’ils s’envoient de nombreux textos tous les jours et se donnent des rendez-vous. Thierry refuse de dire qu’il entretient une relation intime avec son ancienne collègue. Pourtant, son attitude envers Gaëlle, son emploi du temps à l’extérieur et ses textos démontrent le contraire, et lorsqu’elle lui demande des explications, il la renvoie vertement en lui disant qu’elle est folle.« Le fait qu’il m’ait caché cette relation me blesse énormément et, même s’il me dit qu’il ne se passe rien de mal entre eux, le doute maintenant me ronge chaque jour. La confiance que j’avais en lui a totalement disparue. »

 

Il faut une grande force et des bonnes bases psychiques pour pouvoir reconstruire

 

Invité par Caroline Paré dans son émission sur rfi « Le mensonge dans le couple », Lisa Letessier*, psychologue clinicienne explique que, face au mensonge et à l’infidélité, notre perception de l’autre change brutalement. Tout à coup tout semble faux. L’image que l’on a de notre partenaire, totalement modifiée, sème en nous le trouble et le doute « les émotions ressenties peuvent être énormes… certains développent l’équivalent de stress post-traumatiques, notamment le stress post-infidélité. » Elle ajoute à propos des valeurs communes préalablement fixées par le couple « Il y a la fidélité sexuelle mais aussi émotionnelle, à ses principes, à ses valeurs, à ce que l’on a dit. Quand on voit que l’autre a trahi cette confiance, cette fidélité, cette honnêteté, le couple est ébranlé… »

 

Comment sortir de la trahison ?

Un travail des deux partenaires est indispensable prévient la psychologue. Chacun s’interroge, prend conscience, assume ses responsabilités et s’engage dans des actions positives de reconstruction. Ils font l’effort de se comprendre et de ne pas culpabiliser l’autre :

« Celui qui a menti, qui a trahi, doit prendre conscience de son comportement, prendre ses responsabilités et travailler à cette reconstruction de confiance. Celui qui a été victime de mensonges doit aussi renoncer au fait de punir l’autre pour ce qu’il a fait et aussi être dans cette espèce de remise en question : quel comportement en moi à entraîné l’autre à faire cela, à ce moment de vie dans notre couple ? » 

 

La rancœur peut vraiment grignoter de l’intérieur et être extrêmement toxique pour celui qui la ressent.

 

Pour autant, rien n’est simple ni facile. Pour parvenir à dépasser le mensonge et la crise, il va falloir s’investir totalement et tout donner, un peu comme un coureur dans les derniers mètres d’un sprint. La restauration de la confiance est difficile, avertit Lisa Letessier :

« Il faut une grande force et des bonnes bases psychiques pour pouvoir reconstruire… C’est vraiment un traumatisme, quand on est dans une intention de rester avec l’autre, on a souvent besoin d’un peu d’aide. »

Pour cela il existe un ensemble de professionnels qui peuvent nous aider : coach conjugal, psychothérapeute, psychologue, chacun propose des outils et des techniques d’aide. Ils nous guident et nous accompagnent pour surmonter nos difficultés et atteindre nos objectifs de reconstruction.

 

L’importance de pardonner

Quelque soit notre décision, partir ou reconstruire, il est nécessaire de pardonner. Lisa Letessier explique ce que signifie l’acte de pardonner à l’autre :

« Pardonner ça ne veut pas dire être d’accord avec ce qui s’est passé. La finalité du travail que je propose c’est déjà de décider si j’ai ou pas envie de rester avec l’autre. Réussir à pardonner à l’autre est très important pour le couple, mais surtout pour soi-même parce que la rancœur peut vraiment grignoter de l’intérieur et être extrêmement toxique pour celui qui la ressent. Pardonner ça veut dire cesser de vouloir punir l’autre, pouvoir ressentir de la bienveillance vis-à-vis de l’autre mais ça ne veut pas dire « je veux rester avec toi ». Une fois que l’on a pardonné on peut décider quand même de quitter… parce que ce couple-là ne nous convient pas. On peut aussi décider de repartir avec l’autre sur des bases beaucoup plus saines. »

Nous venons de voir un exemple de mensonge important qui peut avoir des conséquences irréversibles sur le couple. A côté de cela, il existe mille et un petits mensonges insignifiants qui n’auront jamais la même incidence sur la santé de notre relation amoureuse, mais qui révèlent, malgré tout, un manque de communion profonde avec notre partenaire.

 

Les notions de confiance et de mensonge sont des sujets essentiels à aborder dans un couple.

 

Charlotte, 24 ans, est très amoureuse de Thomas. Thomas est très amoureux de Charlotte, et ce qu’il aime par-dessus tout c’est lui donner du plaisir. « A chaque fois que nous avons un rapport sexuel, Thomas me demande si j’ai eu un orgasme. La vérité c’est que j’en ai quelquefois mais pas toujours. Alors pour ne pas le vexer ni le décevoir, je lui réponds « oui ». »

Robin, 19 ans, connaît Lætitia depuis trois semaines et met toutes les chances de son côté pour donner la meilleure impression à sa nouvelle copine « Au début de notre relation, lorsqu’elle m’a demandé si j’avais eu beaucoup d’expériences amoureuses avant elle, pour ne pas avoir l’air d’un débutant,  je lui ai raconté que je ne les avais pas vraiment comptées mais qu’elles étaient nombreuses. En fait je n’ai connu que deux filles avant elle. »

Cynthia, 32 ans, n’assume pas ses vraies envies et son côté fleur bleue « Depuis quelques temps,  je pense au mariage avec mon chéri,  j’imagine le décor, les plats, la musique, ma robe et je commence à rêver. Mais quand je suis devant lui, c’est une toute autre histoire. Je fais la fille style un peu blasée, pour qui le mariage n’est vraiment pas important. »

Pour s’octroyer un peu de temps libre, Jacques, 52 ans, invente de fausses sorties « Je n’ose pas lui dire que parfois j’ai envie d’être seul, alors pour éviter de m’expliquer avec elle, je dis à ma femme que je prends un verre avec un copain ou que je rends visite à ma mère. »

Pourquoi Charlotte, Robin ,Cynthia et Jacques se fourvoient ainsi dans le mensonge ?

Quel qu’il soit, inacceptable ou sans importance, le mensonge est un révélateur de notre personnalité mais aussi du type de relation que l’on entretient avec notre partenaire. Ne pas se dire ce que l’on pense ou ce que l’on ressent vraiment, indique que nous n’avons pas instauré ensemble une relation de confiance totale. Manque de courage, absence d’estime ou de confiance en soi, peur de perdre l’autre, d’être jugé ou d’être rejeté, altruisme et envie de protéger, jalousie, égoïsme, hypocrisie, pathologie…Les raisons peuvent être multiples et parfois inconscientes.

 

Et si nous faisions l’effort d’être authentiques ?

Selon les circonstances de la vie de notre couple, nous nous forçons parfois à faire certaines choses pour sauver notre relation, continuer d’être aimés, et ne pas être quittés. Mais, à force de jouer un rôle, de pratiquer le mensonge, on devient faux, et cela peut nous rendre, au final, fondamentalement malheureux. Nous restons accrochés à une image idéalisée de notre couple et de nous-mêmes, en refusant de voir la réalité en face. Cela peut être notre sentiment amoureux qui décline, une baisse de libido, des traits de personnalité de notre partenaire qui nous déplaisent ou nous blessent, une jalousie qui nous dévore, une dépendance affective, une infidélité que nous subissons en silence…Or, se voiler les yeux ne suffit pas à se préserver. Un jour, la vie se charge de nous rappeler ce qui ne va pas et ce qu’il va falloir changer.

 

Se dire la vérité renforce les liens

Pourquoi alors ne pas partir sur des bases saines et courageuses dès le départ ? Même si l’on décide clairement de ne pas tout se dire, parce que cela fait partie du contrat que nous avons défini ensemble, en parler tous les deux est nécessaire. Se dire les choses telles que nous les vivons ou que nous les voulons, favorise une communication sincère, améliore la compréhension et resserre les liens entre les deux partenaires. C’est le conseil que donne, entre autres, Lisa Letessier :

« En début de couple, parler de ses valeurs, de l’éducation des enfants, de ce que l’on attend d’une vie de couple, de ce que cela représente, est très important… »

De la même manière, la confiance et le mensonge sont des sujets essentiels à aborder dans un couple… Ce qui n’empêche pas pour autant de sauvegarder son jardin secret, zone d’intimité utile à chacun d’entre nous pour notre développement et notre intégrité personnelle, mais il ne modifiera pas le relation du couple et maintiendra ses valeurs de base.

 

* Lisa Letessier, psychologue clinicienne spécialisée en Thérapie cognitive et comportementale et directrice du cabinet Ennéade. Auteure de l’ouvrage « Le mensonge dans le couple », aux éditions Odile Jacob

 

2 reflexions sur : “Le mensonge dans le couple, ce qui passe et ce qui casse !”

  • Merci pour l’article!

    Très belle conclusion que je partage! La vérité est parfois pas facile à dire, mais il faut mieux une vérité difficile et communiquée, qu’un doux mensonge pour cacher un non-dit.

    Se rappeler que ce n’est jamais personel quand notre partenaire est honnête est aussi très important. Pas « jamais personnel » j’entends que cela n’est pas contre la personne qui écoute, mais ce qui est partagé, en dit plus sur la personne qui parle et partage!

    • C’est très vrai Nicolas, dire et partager avec notre partenaire nous apprend à mieux le connaître et le comprendre.
      Merci pour ce commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.