Raviver l’amour, Ingeborg Bosch

16 juin 2017
, 0 Comments

Raviver l’amour, c’est possible ! Donner à notre relation éclat, profondeur et authenticité est à la portée de tous…L’essentiel est de le vouloir à deux ! Dans son livre paru aux éditions de l’Homme, la psychologue, Ingeborg Bosch, nous trace la route pour réaliser un magnifique voyage au cœur de l’amour.

Pour raviver l’amour dans un couple asséché, abandonné à lui-même (rien de pire que deux êtres seuls dans un couple), certains vous diront qu’il faut avoir vocation d’alpiniste, voire de cascadeur.

Avec Ingeborg Bosch il suffit d’être deux bons jardiniers.

La psychologue utilise la métaphore de l’arbre pour « décrire les besoins affectifs qui prennent forme au sein de la relation du couple. » Quoi de mieux pour faire grandir un arbre qu’un bon terreau, de l’eau et de la lumière ? Il en est de même pour notre relation amoureuse. A partir de trois éléments de base, la confiance (terreau), l’intimité affective (eau) et la conscience (lumière), essentiels à la croissance et au bien-être du couple, Ingeborg Bosch propose une approche nouvelle et approfondie de la relation amoureuse.

 

Comment raviver l’amour ?

Vivre le couple autrement. Faire circuler une sève chaude et nourrissante au quotidien. Se dire notre amour et le faire grandir chaque jour, la PRI Past Reality Integration (intégration de la réalité passée) le permet. Cette méthode créée par Ingeborg Bosch porte un objectif formidable, ambitieux et courageux : Guérir notre relation pour ne plus nous perdre.

 

 la conscience, un remède vital

Selon elle, la guérison passe par la conscience. Elle considère que chaque couple répond à une « logique fondamentale » qu’il est possible de comprendre. Cette logique s’origine dans notre passé. C’est l’objet même de la PRI : intégrer la réalité du passé pour comprendre les effets, le plus souvent néfastes et inappropriés, qu’elle génère dans la situation présente.

Ingeborg Bosch explique que tout ce que nous avons subi dans l’enfance, « manque de soins ou d’attention, des sévices, des agressions et des conflits, un manque d’amour, le surmenage dû aux attentes qui dépassaient largement nos capacités » c’est ce que l’on perçoit chez l’autre après la lune de miel. « Nous ne voyons pas notre partenaire mais bien les aspects douloureux de notre propre passé. »

Ainsi, chaque émotion vive de notre présent nous renvoie à une douleur enfouie dans notre passé. D’où l’intérêt de les reconnaître et d’en avoir conscience si l’on ne veut pas rejouer à l’infini notre passé. Le problème majeur, c’est que l’on a développé des mécanismes de défense qui nous empêchent d’identifier nos douleurs d’enfant. Difficile alors de bien comprendre pourquoi on réagit systématiquement d’une manière douloureuse dans certaines situations.  Le travail principal consiste donc à se débarrasser de ces mécanismes de façon à construire notre présent sur des bases claires et indépendantes. Pour cela, une seule solution, renverser les défenses.

Elle illustre ses propos en donnant l’exemple de plusieurs couples en souffrance, et notamment celui d’Ingrid et de Costas. Ingrid était souvent très en colère. Costas en souffrait. Elle a décidé de suivre une thérapie et s’est rendu compte qu’elle reproduisait le comportement violent et agressif que sa mère avait eu à son égard lorsqu’elle était enfant.

 

Travailler en soi et avec l’autre

Pour atteindre un couple serein et amoureux, il faut être deux. Faire avancer son couple, c’est travailler, à la fois, individuellement et ensemble. Le travail d’un seul partenaire ne suffit pas.

La condition première est l’ouverture à la communication.

« Quand deux personnes sont ouvertes à la communication, leur couple sera toujours viable quelque soit l’importance des problèmes auxquels elles se heurtent. » explique-elle en citant la remarque d’un de ses patients.

S’ouvrir à une vraie communication n’est pas vain ni illusoire, comme certains pourraient le penser. La communication ouverte a un but crucial dans un couple : savoir comment s’aimer. C’est l’outil de base qui va permettre de nous éduquer l’un à l’autre afin d’élaborer notre amour. Il nous ouvre sur l’autre et permet de poser les vraies questions :

« Comment veux-TU que je T’aime pour que TU te sentes aimé de MOI ? »  C’est dans ce dialogue, à cœur ouvert, que tout commence.

 

 

Raviver l’amour,
Ingeborg Bosch,
Editions de l’Homme

 

 

Mais la communication ne suffit pas

Une attitude clé doit impérativement l’accompagner : l’empathie. Tout au long de son livre, Ingeborg Bosch nous rappelle son importance « …être capable d’écouter l’autre, de comprendre intellectuellement et émotionnellement ses besoins et ses désirs. En ce sens, le terme « empathie » pourrait définir concrètement l’amour. Si vous êtes capable d’empathie envers une autre personne, vous êtes capable d’aimer… »

 

Mais l’empathie ne suffit pas

Nourrir, pour entretenir et  faire croître l’amour,  est un travail exigeant et quotidien. Il nécessite de prendre soin de cinq paliers mis en évidence dans  la méthode de la PRI.

De quoi s’agit-il ?

La communion des âmes

C’est le palier que l’on a coutume d’appeler être avec son âme sœur, au sens où l’on est dans un rapport profond à l’autre. Cette communion, indestructible, perdure même après avoir traversé des crises graves. L’attirance physique, le besoin de se toucher et d’être ensemble demeurent intacts après la lune de miel.

La communion du mental et des émotions 

 C’est savoir que le partenaire est là, qu’il est sensible à notre souffrance, nos sentiments, nos besoins. Qu’il fera tout son possible pour être empathique et nous venir en aide. C’est être conscients que les sentiments, pensées et comportements incontrôlables et forts nous viennent du passé.

La communion physique – la sexualité 

Le sexe est un élément fondamental pour le couple. La femme le sous-estime souvent, selon Ingeborg Bosch. Elle insiste sur l’importance de la qualité et de la régularité de la relation sexuelle dans le couple. Si cette dimension est toujours satisfaisante après la lune de miel, il y a de fortes chances pour le couple vive en bonne communion.

La communion des philosophies de vie 

On ne peut être en communion si l’on n’a pas des valeurs et des principes communs. Avoir de profondes divergences risquent de poser de sérieux problèmes dans le couple. Elle cite notamment des associations explosives du type : une athée et un religieux, un matérialiste et une spiritualiste, un capitaliste et un socialiste, etc…

Le traumatisme d’attachement

Quand on a vécu la peur d’être abandonné dans sa petite enfance, on souffre plus tard d’un traumatisme d’attachement. Il s’exprime par un sentiment de solitude, de désespoir, d’inutilité, de rejet et d’abandon, mais aussi par la peur de mourir.

Ce traumatisme d’attachement exerce un influence considérable sur la relation. Plus il est important chez l’un des partenaires, plus il va peser sur la relation.

 

Des tests pour évaluer notre relation et des conseils pour l’améliorer

Au fil de ses explications, Ingeborg Bosch propose, dans son livre, une série de tests permettant d’évaluer le niveau de chacun de ces paliers au sein de notre relation. Elle donne ensuite une série de conseils utiles pour améliorer la qualité de notre relation en fonction de nos résultats. On trouve aussi une série d’exercices pratiques pour renforcer la communion des âmes…The must !

 

A travers cette méthode, Ingeborg Bosch sublime l’amour. Elle lui donne cette dimension magnifique, exceptionnelle et rare qu’est la communion profonde entre deux êtres.

C’est l’amour comme on n’ose plus y croire, mais comme on le rêve chaque jour. Cet amour qui nous apporte la sève dont on manque si cruellement dans un couple asséché.

Mais cet amour-là à un prix. Il est coûteux en travail sur soi et entre les deux partenaires. Rien ne se fait tout seul. Il en est de même pour tout. Pourquoi l’amour ferait-il exception à la règle ?

Alors, on retrousse les manches et on y va !! Courageusement, amoureusement, on apporte terreau, eau et lumière à notre relation amoureuse.

Belle communion les amoureux !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.