1 heure 10 pour sauver l’amour

25 août 2019
, 0 Comments

1 heure 10 pour un tour d’horizon humoristique sur l’amour. Ça vous dirait ? What is love, c’est le thème du one woman show, mené tambour battant, par Anne Buffet, sur la scène parisienne du théâtre de la Contrescarpe. Une podologue qui, en matière d’amour, ne prend pas toujours son pied !

1 heure 10 pour faire le point sur l’amour irrésistible et ses tyrannies. La podologue, en blouse blanche et gants chirurgicaux, va disséquer l’amour. Attention, ça va faire mal ! Tout finit en lamelles sanguinolentes sous son scalpel aiguisé : les clichés, les chansons d’amour, le prince charmant, les contes de fée, Cendrillon, les déesses de l’Antiquité, et bien sûr, l’ange Cupidon… Pas de pardon, « Il faut tous les buter ! »

Le gang des hormones

Car ils apportent le mal de l’illusion. Ils sont la cause de notre drogue, notre addiction à l’amour. Plus précisément, ils la nourrissent grassement, l’alimentent, à force de fausses croyances, de calories euphorisantes et hallucinogènes. On est trompés, on est leurrés ! L’amour n’existe pas. C’est un mythe. Il couvre en douce le gang des hormones de l’amour qui nous fait des enfants dans le dos en trois coups de cuiller à pot.

3 ans ! Ce serait la durée de vie standard du couple. Un CDD qui permettrait à l’enfant de se développer suffisamment pour être viable. Une parenthèse pour la survie de l’espèce. Un minimum syndical qui permettrait ensuite de remettre les voiles, vers de nouvelles conquêtes amoureuses. Et vogue la galère ! L’amour est un mythe, un broyeur d’âmes naïves et sensibles.

Au large le mythe amoureux ! Sus sur les papillons dans le ventre, et le cœur qui bat la chamade ! STOP ! Arrêtons de nous faire mal. « What is love ? Baby don’t hurt me, don’t hurt me, no more », chanté par Haddaway en 1993, est devenu un succès mondial. Qui ne saurait dire pourquoi ?

1 heure 10 de révolte, de coups de poing. Un cri, un exutoire pour se débarrasser du virus, se nettoyer du mal, se libérer des chaînes de l’amour.

Pourtant, au milieu de tout ce récurage, de ce grand remue-ménage, il y a des oasis, des pauses… Anne Buffet se souvient de ses histoires d’amour.

Sauver l’amour

En ces temps-là, c’était bien, on y croyait : les coups de foudre, les regards hébétés, les baisers, le sexe 3 fois par jour, les « je t’aime » pour la vie, les serrements, les promesses, l’impression d’être l’élu pour l’autre, de vivre une histoire unique, grande, extraordinaire. VRAIE !

Soudain, on ne sait plus. L’amour est sur le fil du rasoir, prêt à basculer, soit vers le dégoût, le désenchantement, le rejet définitif, soit vers l’étincelle qui réembrase la passion amoureuse.

Mais alors, c’est quoi l’amour ? What is love – 4 ballons de baudruche rouge, prêts à s’envoler derrière 10 lettres blanches posées sur la scène. Un tabouret, un tapis rouge dans le décor simple, épuré, rempli par le talent et l’énergie de la comédienne, Anne Buffet, qui nous interpelle.

Assassiner, tordre le cou à l’amour, définitivement et durablement. Est-ce possible ?

Bien malin qui pourrait répondre, oui, et s’y tenir. Car, ce serait oublier que, tel un phénix, l’amour peut toujours renaître de ses cendres…

« Sauver l’amour, après l’avoir condamné », c’est le vœu d’Anne Buffet qui se donne 1 heure 10 pour nous convaincre. « Je souhaite emmener le spectateur dans un tourbillon d’émotions et qu’il ressorte avec une envie incroyable d’aimer. » confie la comédienne.

De sourires en éclats de rire, What is love, un one woman show, incisif et musclé. A découvrir en amoureux, seul(e) ou avec des amis.

WHAT IS LOVE : à voir jusqu’au 27 septembre 2019

Du mercredi au vendredi à 19h

Auteur : Anne Buffet

Distribution : Anne Buffet

Mise en scène : Ariane Boumendil

Durée du spectacle : 1h10

Théâtre de le Contrescarpe : 5 rue Blainville, 75005 Paris

theatredelacontrescarpe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.