Michel For Ever

28 mars 2019
, 0 Comments

Michel For Ever… Une biographie musicale qui retrace les moments forts de Michel Legrand, décédé le 26 janvier dernier. Mais un artiste comme celui-là, peut-il vraiment nous quitter ?

Quatre comédiens(iennes) et deux musiciens de talent se retrouvent sur scène pour évoquer le grand compositeur, arrangeur, mais aussi le grand enfant qu’était Michel Legrand. À voir, maintenant, au Théâtre de Poche Montparnasse, à Paris.

Michel For Ever, une pièce musicale qui nous rappelle qu’il y a des créateurs inoubliables. Comme d’autres grands de la musique classique, du jazz ou de la variété, Michel Legrand sera toujours présent. Comment oublier les thèmes de Cléo, L’affaire Thomas Crown,  Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne ou Les Parapluies de Cherbourg ? Des thèmes lyriques et romantiques qui envahissent toutes nos fibres sensibles et les bouleversent. Une musique ample, émouvante, puissante et délicate qui parle d’amour : « Sans toi », « Les moulins de mon cœur », « La chanson de Maxence », « Amour, amour », « Je ne pourrai pas vivre sans toi »…

 

Ambiance Cave de jazz

Michel For Ever est né de l’idée de « faire revivre une époque de joie, de légèreté, de fête et d’amour » explique Daphné Tesson. Un projet inspiré qu’elle a partagé en symbiose avec Stéphan Druet, tous deux, concepteurs et metteurs en scène de la pièce.

Un spectacle joyeux, tonique, comme monté sur ressorts, tout en flexion et extension de tous les muscles du corps, et des cordes vocales !

Mais tout d’abord entrons dans la salle. Une salle de poche, dans le Théâtre de Poche Montparnasse. Petite salle chaleureuse, intimiste. L’accueil se fait en musique, avec piano et contrebasse, dans une ambiance cave de jazz. On s’assoit à une table, on commande un verre, il fait chaud… C’est le moment de se détendre, de se laisser emporter ailleurs…Dans un deuxième monde, un univers d’harmonies, de rythmes, de mélodies, de mots chantés, de pas dansés. Une autre manière de vivre !

 

Des mots chantés, des pas dansés

Tout au long du spectacle, les comédiens(iennes) et chanteurs(ses), Gaétan Borg, Sébastiàn Galeota, Emmanuelle Goizé et Mathilde Hennekinne nous suspendent dans un état de joie, de légèreté et de bonne humeur. Ils évoquent ensemble les grands moments de ce musicien qu’ils admirent, et se lancent des défis. Tour à tour exaltés, frénétiques, effondrés, ils nous entraînent dans leur dynamique. Flash-backs dansés, chantés, nous replongeons dans des ambiances, une histoire, un présent passé : 1961 avec Lola, 1962 avec Cléo, 1967 avec Les Demoiselles de Rochefort, 1970 avec Peau d’âne…

 

Michel Legrand garde sa fraîcheur d’enfant durant toute sa vie.

 

Le décor de Michel For Ever évolue au fil de la pièce, créant des tableaux vivants qui mettent en scène, tantôt un extrait de film, tantôt un dialogue ou une chanson… Rideau à paillettes, rideau bleu, orange, vert, panneaux à fleurs… Les couleurs et les costumes s’enchaînent, baignant dans les notes du piano et de la contrebasse, sous les doigts experts de Benoit de Mesmay (piano) et Jean-Luc Arramy (contrebasse).

Le tout dans une belle énergie enfantine qui semble inépuisable !

Sorte de joie émerveillée à la Charles Trenet, que le petit Michel écoutait à la radio, avec un grand ravissement, lorsqu’il avait 3 ans. Décrit par ses proches comme un enfant enthousiaste et impatient, Michel Legrand garde sa fraîcheur d’enfant durant toute sa vie.

 

L’exigence pour l’excellence

Pourtant, dans cette fraîcheur, il y a aussi beaucoup de rigueur. Sans doute apprise dans la classe de la mythique, légendaire, mais également redoutable, Nadia Boulanger. Extrêmement rigoureuse, mais ô combien passionnante, pour la gourmandise musicale du petit Michel surdoué, qui entre au conservatoire de Paris dès l’âge de 10 ans.

Il sait déjà que sa vie sera consacrée à la musique. Une musique à la fois libre et exigeante, en écho avec cette pensée de Paul Valéry, ami de Nadia Boulanger « La plus grande liberté naît de la plus grande rigueur. »

Michel travaille avec acharnement. Il joue et rejoue une trentaine de thèmes avant de sélectionner le meilleur. Toutes ses compositions sont nées de cette rigueur. Cette même rigueur qui lui fit dire un jour  : « Il n’y a pas une seule note que je regrette. »

 

 

Michel For Ever

 

Michel Legrand surfe sur la nouvelle vague

Michel For Ever raconte les grands tournants dans la vie de Michel Legrand. Après avoir été arrangeur et acompagnateur pour la variété et le jazz, il s’oriente vers le cinéma. Tout commence avec la rencontre du réalisateur Chris Marker. Avec lui, il signe sa première musique de film  pour le documentaire « L’Amérique insolite de François Reichenbach » Les projecteurs se braquent alors sur ce compositeur d’un genre nouveau, c’est le début du succès. Il collabore ensuite avec les réalisateurs les plus en vogue : Agnès Varda, Jean-Luc Godard, François Truffaut… La nouvelle vague du cinéma français qui émerveille le monde entier.

Et puis il y a sa rencontre en 1960 avec Jacques Demy pour le film « Lola ». Cette première collaboration cristallise une longue amitié entre les deux artistes. Une amitié fertile qui donnera les succès internationaux que l’on connaît : La Baie des anges, Les parapluies de Cherbourg, Les demoiselles de Rochefort, Peau d’âne…

 

Ce que l’on ne sait peut-être pas…

Ce que l’on connaît moins, peut-être, c’est Michel Legrand chef d’orchestre et compositeur de musique classique. Deux aspects à découvrir à travers son orchestration du « Requiem » de Gabriel Fauré, et de son concerto pour piano et violoncelle.

Pour ceux qui ont envie d’aller plus loin, ils peuvent aussi découvrir son dernier livre paru en 2018 « J’ai le regret de vous dire oui » aux éditions Fayard.

Enfin, pour ceux qui voudraient aller encore plus loin, ils pourront découvrir bientôt sur mon blog l’étonnante histoire d’amour de Macha Méril avec Michel Legrand.

En attendant, vous pouvez aller mélanger vos émotions : sourire, rire, peut-être même écraser quelques larmes, en tout cas vous enchanter les yeux, les oreilles, et retrouver votre âme d’enfant, avec Michel For Ever, au Théâtre de Poche Montparnasse.

Merci aux artistes, formidables d’énergie et de talent !

 

 

♥ Michel For Ever : Théâtre de Poche Montparnasse

Direction vocale : Stéphane Corbin – Arrangements musicaux : Benoit de Mesmay – Costumes : Denis Evrard – Chorégraphies : Alma de Villalobos – Lumières : Christelle Toussine

75 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Du 26 mars au 13 avril 2019

Représentations Mardi et Mercredi 21h, Samedi 15h

Reprise du 25 mai au 14 juillet 2019

Représentations du jeudi au samedi 21h, Dimanche 17h30

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.