Histoire des aphrodisiaques : des plantes aux pilules.

27 décembre 2016
, 0 Comments

L’histoire des aphrodisiaques commencent très tôt dans le développement de l’Être humain. En effet, les deux sexes se sont toujours intéressés aux substances qui pouvaient stimuler le désir sexuel, exacerber la libido ou permettre l’obtention d’un orgasme plus intense. Qu’il s’agisse de plantes ou de leurs dérivés, d’aliments ou d’organes d’animaux, il est question d’augmenter les performances lors de l’amour.

Si L’histoire des aphrodisiaques semble débuter à l’aube de l’humanité, en revanche, le mot serait apparu au XVIIIème siècle. Il fait en référence à Aphrodite, déesse de l’amour dans la mythologie grecque.

La première trace d’un usage avéré de plantes qui, plus tard, auront la réputation d’être aphrodisiaques, remonte à 60 000 ans, dans des grottes, quelque part en Irak. Rien ne dit que nos ancêtres s’en servaient dans le but d’exacerber leur sexualité, mais la coïncidence reste troublante.

 

L’homme – je parle ici du genre masculin –  a toujours cherché, grâce aux aphrodisiaques, à obtenir une meilleure érection, voire à résoudre ses problèmes d’impuissance.

 

L’histoire des aphrodisiaques continue dans l’antiquité. Chez les Égyptiens ou chez les grecs, on trouve des écrits relatant des recettes et l’usage d’aphrodisiaques.

Incas, Aztèques et Mayas connaissaient la coca, l’écorce de yohimbé et la mescaline, laquelle, au-delà de ses effets hallucinogènes puissants, se verrait également créditée d’effets aphrodisiaques.

Au XVII et au XVIIIème siècle, les épices, venues de terres lointaines, étaient supposées détenir des effets stimulants sur la sexualité. A cette époque fleurissent une multitude de recettes aphrodisiaques à base d’épice.

 

Des aphrodisiaques à la pharmacopée moderne

L’homme – je parle ici du genre masculin –  a toujours cherché, grâce aux aphrodisiaques, à obtenir une meilleure érection, voire à résoudre ses problèmes d’impuissance.

Si on n’est pas très sûr des effets des aphrodisiaques, en revanche, depuis 1998 et la mise sur le marché du Viagra, la pharmacopée moderne propose des molécules un peu plus efficaces dans la prise en charge des problèmes érectiles.

Cinq produits sont proposés en France : Viagra, Levitra, Cialis, Spedra et Vitaros.

Pour autant, aussi efficaces soient-ils, il semblerait que ces produits ne pallient pas au manque de désir. Comme quoi, si on n’a pas envie inutile d’attendre un miracle chimique…

Là encore, le dernier mot reste à l’organe principal de notre sexualité : le cerveau.

 

Quelques sources :

Les aphrodisiaques : http://www.les-aphrodisiaques.com/histoire.html

Wikipedia :https://fr.wikipedia.org/wiki/Aphrodisiaque

 

L’herbier érotique : Histoires et légendes des plantes aphrodisiaques
de Bernard Bertrand (Auteur), Jean-Claude Pertuzé (Illustrations)

Osez les aphrodisiaques et autres stimulants sexuels Broché – 30 mai 2013
de Vidal Vincent (Auteur)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.