Le soin sonore, un lâcher-prise à deux

3 février 2017
, 0 Comments

Envie de se retrouver à deux, pour se détendre, évacuer le stress, se reconnecter  ou partager une expérience nouvelle ? Besoin de fuir la routine, de débloquer des tensions, de dépasser des difficultés ? Le soin sonore est une méthode qui pourrait bien vous intéresser. Anthony Doux, praticien sonore, nous invite dans l’univers peu commun des soins vibratoires.

Prendre du temps pour soi, s’abandonner dans un vrai lâcher-prise ? Besoin d’une aide, d’un accompagnement  pour dépasser un problème ? Quelque soit votre besoin ou votre envie, entre le soin « Complice pour femme enceinte », le « Duo shiatsu musical » ou le « Concerto vibratoire », vous trouverez certainement la formule qui vous conviendra le mieux. Le soin sonore est un moment d’exception que l’on peut partager à deux, une parenthèse dans notre quotidien souvent trop accaparent, trop stressant.

 

A la recherche des liens entre la musique et le bien-être

On connaissait déjà les soins sonores avec les bols tibétains, une pratique qui utilise essentiellement  les bols chantants pour générer un apaisement mental et sensoriel grâce aux ondes Alpha. Dans sa pratique et à travers sa recherche personnelle, Anthony Doux, quant à lui,  propose des soins sonores en utilisant une variété d’instruments qui diversifient les sons, les intensités et les durées.  Selon la richesse harmonique de chaque instrument, il apporte une résonance différente dans notre corps.

Praticien sonore et consultant en relation d’aide, il est diplômé de la formation « Écoute ton corps », école québécoise fondée en 1982 par Lise BOURBEAU, et a développé deux méthodes pour s’énergiser, cultiver la conscience du corps, la sérénité et le mieux être.

 

La musicothérapie, un massage cellulaire

Issue de la branche de la musicothérapie dite passive, le soin sonore est l’ écoute d’une musique et non sa pratique. C’est un moment qui nous est consacré, dédié, à nous et pour nous, dans un espace réservé.

Allongé, les yeux fermés, Le praticien évolue autour de nous avec ses instruments. Il nous immerge peu à peu dans un univers sonore. Les  carillons, le bol tibétain, le bol en cristal, les tambours, l’accordéon, la kora, le chant, etc, nous emmènent progressivement dans un voyage à trois dimensions : spirituel, corporel, cellulaire.

« Je sentais un relâchement très profond, nous confie Gaële qui vient de profiter d’un soin avec Jürgen, son compagnon, ça fait vraiment comme un voyage vibratoire dans le corps,  dans la tête et dans le monde […] une profonde relaxation. »

Depuis  longtemps elle avait envie de partager ce type d’expérience avec Jürgen. Ça lui  donne envie de poursuivre.

« J’ai l’impression qu’on m’a fait la fête, nous dit Jürgen. On est là, on est honorés. […] On voyage ensemble, on est comme des dieux. J’ai senti à un moment qu’on respirait au même rythme. […] En l’espace de quelques minutes, on est complètement en dehors de tout le quotidien. […] Ça confirme ce qu’on vit comme amour, c’est magnifique ! »

Les instruments émettent leurs vibrations et propagent leurs ondes. Elles traversent notre corps, le massant au passage, inscrivant au plus profond de nous une harmonie de bien-être. Elles nous plongent dans un état d’intense détente, de relâchement musculaire produisant un état allégé, un lâcher-prise total.

Nous sommes à la fois très présent et très détendu, dans une stimulation auditive importante. Nous partons pour un  voyage à la fois intérieur et extérieur. Indifféremment, dans un aller-retour entre soi et l’ailleurs, nous laissons libre cours à notre ressenti. Selon la musique, les instruments, nous nous évadons de notre corps ou bien nous  nous immergeons profondément en nous-mêmes. Un moment donné, nous nous transportons en Afrique, en Asie ou dans les pays amérindiens. À un autre moment nous évoquons des couleurs, des images, des sensations, des situations ou des souvenirs.

Nous glissons doucement dans un vagabondage pluridimensionnel, nous libérant graduellement  de notre poids, de nos nœuds, de nos angoisses, de notre stress.

 

« Ça nous donne des références communes, ça apporte un terreau commun. »

 

Ce jour-là, il y a aussi un autre couple qui profite du soin sonore. Virginie et Pascal nous livrent leurs ressentis :

« On se sent détendu mais avec une énergie qui monte, explique Virginie. […] Ça vient des instruments. Il y a des instruments qui ont une vibration très terrestre… Et puis d’autres instruments qui ont des sonorités plus célestes. Donc ça lie deux sphères qui génèrent de l’énergie. […] Chaque instrument trouve une voie d’entrée dans le corps. […] J’avais envie de vivre cette expérience… Voir comment ça peut se vivre  à deux. Ça lie d’avoir eu cette expérience là. Ça nous donne des références communes, ça apporte un terreau commun. »

Pascal reprend : « Virginie m’avait parlé de ce type de soin mais je ne savais pas que ça existait. Je suis venu par curiosité. On m’a déjà dit que ce type de soin me ferait du bien. On aura des interprétations sans doute différentes à échanger. Ça va être partagé, on va en parler entre nous. »

Entre deux soins , Anthony Doux nous explique le principe du massage sonore :

« C’est la vibration qui crée le massage. Il n’y a pas de toucher. C’est la musique et la vibration de la musique. La vibration, c’est comme lorsqu’on jette une pierre dans l’eau, des ondes se forment. La vibration dans l’espace, c’est la même chose. Une onde vient masser tout ce qu’il y a devant elle. La musique, le son, traversent les murs, traversent le corps, les os, les organes. »

 

Un soin sonore, pourquoi faire ?

Dans la vie quotidienne, diverses difficultés peuvent s’accumuler, générant douleurs, stress et saturation :  le travail, les transports, un rythme trop rapide, pas assez de temps pour soi, des problèmes émotionnels, psychologiques, un manque de confiance en soi, une baisse d’énergie…

Notre seuil de tolérance semble dépassé. Nous sommes comme désaccordés, on sonne faux. Pour tenter de nous réajuster, nous compensons en dépensant beaucoup d’énergie, ce qui nous épuise. Nous pouvons nous faire aider et accompagner lorsqu’on ne sent pas capable de retrouver seul(e) notre accord intérieur.

La musique joue sur trois plans.

  • Le mental : elle nous aide à le structurer et à l’apaiser.
  • L’émotionnel : elle nous aide à libérer nos émotions.
  • Le physique : elle agit par les effets  de la vibration.

Les bénéfices immédiats du soin sonore :

  • Le cadre sécurisé, le cocon sonore permet un vrai lâcher-prise
  • Un intense détente
  • Une profonde zénitude
  • Une écoute du corps
  • Un profond ressenti de nos sensations corporelles

Les bénéfices postérieurs du soin sonore :

  • On n’a pas l’habitude de vivre totalement le moment présent, de se donner du temps à soi, d’être à l’écoute de son corps et de ses ressentis. La profonde détente ressentie au cours de la séance va devenir un référent dans notre quotidien. En identifiant un état agréable, un état de bien-être, on le garde en mémoire,  ce qui nous donne envie de le revivre.
  • Au fil des séances, on perçoit de plus en plus profondément les sons dans notre corps.

Combien de séances pour ressentir les effets bénéfiques des soins sonores ?

  • C’est en fonction des attentes et des besoins. Une séance apporte déjà le bénéfice de déclics intérieurs et d’un total lâcher-prise.
  • 9 séances, avec un premier point à la troisième puis à la sixième séance, serait une bonne moyenne.
  • Cela permet d’aborder une problématique personnelle et d’apprendre à gérer ses émotions, se déstresser et à développer plus de sérénité.

Durée d’une séance : 1 heure

 

Alors, prêts pour une immersion à deux dans un univers sonore ?

Belle immersion les amoureux !

 

 

Les petits plus pour tout savoir  :

Anthony Doux a composé des musiques pour ses soins sonores. 3 albums axés sur un plan musical, thérapeutique et technologique :

3 CD Anthony Doux

  • Album « Concerto vibratoire » : il permet une écoute en trois dimensions
  • Album « Cœur symphonique » : 1er album guide pour pratiquer la cohérence cardiaque. Il permet d’aborder la méditation et la respiration.
  • Album « Fréquence 528 » : compositions pour accordéon, kora et violoncelle. L’album est joué dans le cadre d’un spectacle interactif qui emmène les spectateurs dans une expérience sensorielle « Echo 528 »

Anthony Doux partage son temps de praticien sonore entre deux espaces : l’un à Vincennes et l’autre à l’espace GAELE’M.

Le blog d’Anthony Doux : http://www.desmusiquespourguerir.com/

Le site d’Anthony Doux : http://www.symphonies-interieures.com/

 

L’espace GAELE’M est un très bel espace qui réunit Gaële Mésenge et Jürgen Bergmann, deux  praticiens en lien avec le développement personnel dans un but d’enrichissement et d’harmonisation du corps et de l’esprit. L’espace privé accueille également des conférenciers, des séminaires, des artistes…

Merci à Anthony Doux pour sa disponibilité et à Gaële Mésenge et Jürgen Bergmann pour leur accueil.

Espace GAELE'M, Paris

Le site de l’espace GAELE’M : www.gaelem.com

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.