4 conduites à bannir pour être bien en couple

19 décembre 2016
, 4 Comments

4 conduites à  rayer définitivement de notre comportement pour prolonger la route sur la carte de notre couple. Quand un problème surgit, on réagit souvent avec nos habitudes et ce que l’on est au plus profond de nous. Notre façon de réagir fait écho à notre histoire, nos blessures, nos désillusions.  Hélas, nos réactions ne sont pas toujours adaptées aux attentes de notre partenaire. La communication est rendue difficile, les conflits s’accentuent, la relation se dégrade.

Alors que faut-il faire pour que notre couple ne s’enlise pas dans ces chemins bourbeux et épineux ? Où plutôt, que ne faut-il surtout pas faire ? La psychologie positive s’intéresse aux couples qui fonctionnent bien. Les études scientifiques qu’elle a réalisées nous éclairent  sur les comportements à proscrire  dans notre relation. John M. Gottman, chercheur, a observé des couples  qu’il a suivi pendant quinze ans. Il les filme durant une quinzaine de minutes après leur avoir demandé de se disputer sur un sujet. Sur les trois premières minutes du film, il est capable de prédire si les couples vont durer ou pas.

4 conduites fondamentalement négatives :

1La critique : accabler notre partenaire de propos négatifs sur ses capacités et ce qu’il est profondément ne permet pas de construire une relation de confiance et de respect.

Par exemple, on évitera de dire à son (sa) partenaire des phrases du type « Tu n’es bon (bonne) à rien ! »

2 Le mépris et l’ironie : attacher peu d’importance et peu d’intérêt à son (sa) partenaire, ou se moquer de lui (d’elle) contribue à le(la)blesser dans son estime de soi.

Par exemple on évitera de sous-estimer les capacités de son(sa) partenaire en utilisant les phrases du type « Tu n’y arriveras pas. » ou « Pour faire ça, il faudrait que tu en sois capable. »

3Être sur la défensive : rejeter la faute sur l’autre en l’accusant d’être la cause des problèmes ne règle pas pour autant les problèmes qui minent la relation des deux partenaires.

Par exemple on ne dira pas des phrases du type « C’est de ta faute, je suis comme ça parce que tu m’agresses tout le temps. »

4Le mutisme : c’est un comportement majoritairement masculin. Dans 85% des cas, c’est l’homme qui se retire de la discussion.

La phrase type à ne pas dire « De toute façon, il n’y a pas moyen de discuter avec toi, je préfère aller faire un tour. »

 

Seule une communication de qualité permet de construire la vie à deux.

 

Si ces 4 conduites sont conjuguées lors d’une dispute entre deux partenaires, il y a de fortes probabilités qu’ils ne puissent pas construire une relation harmonieuse et durable. Mais, rien n’est définitivement perdu. Si malgré son handicap de départ, notre couple rassemble toute son énergie et sa volonté pour développer des tentatives de rapprochement et de réconciliation, il y a fort à parier qu’ils parviendra à dépasser les conflits.

Vous l’aurez compris, le secret des couples heureux réside dans une vraie communication. Seule une communication de qualité, basée sur le respect, l’empathie, l’écoute de l’autre, même si c’est difficile, permet de construire la vie à deux. Plutôt que de se réfugier dans la fuite et le silence, rapprochez-vous, parlez-vous, écoutez-vous. Faites toujours un pas l’un vers l’autre pour avancer ensemble sur le même chemin.

 

Petit plus pour vous aider à mieux communiquer : ♥♥

Une tradition nord américaine utilise le bâton de parole.

Exercice simple : prendre un objet signifiant pour votre couple. Un(e) des deux  prend l’objet et parle pendant un temps que vous aurez déterminé préalablement ensemble. L’autre l’écoute et ne doit pas l’interrompre. Il ne peut ni se justifier, ni se défendre, ni faire de commentaires.

Après avoir ainsi écouter son(sa) partenaire,  Il(elle) prend à son tour le bâton pour un même temps de parole. On évince ainsi l’escalade dans la dispute. Un petit truc qui peut éviter un grand clash !

Bonne communication les amoureux !

John Gottman, Les couples heureux ont leurs secrets

4 reflexions sur : “4 conduites à bannir pour être bien en couple”

  • On utilise également le bâton de parole en classe, pour apprendre à se respecter (je suis prof). Je trouve que la communication devrait être apprise à l’école, dès le plus jeune âge…

    • En effet, c’est une méthode utilisée dans les apprentissages du vivre ensemble à l’école.Le paradoxe c’est que nos vivons dans une multiplication de réseaux sociaux, mais que la communication la plus basique est encore très difficile.Il y a un apprentissage de la vie à deux qu’il semble aussi très utile à développer pour éviter ce gâchis relationnel dans les couples.
      Merci pour ce commentaire tout à fait pertinent Mistigriffe.

  • Merci de partager cet article. J’apprécie aussi énormément le travail du professeur Gottman.
    Son livre « Les couples heureux ont leurs secrets » a complètement changé ma vision du couple et mon couple par la même occasion.

    J’ai pris conscience des mauvaises/bonnes habitudes dans ma relation amoureuse.

    Ce qui m’a étonné avec les 4 cavaliers de l’apocalypse, comme il les appelle, c’est la rapidité avec laquelle ils détériorent le couple.

    Dans les périodes sombres de ma relation, j’utilisais le mutisme comme porte de sortie à la conversation. Je m’étais créé un échappatoire à tous les conflits dans ma relation amoureuse.

    Le problème, c’est que je n’avais aucune chance de régler le moindre problème de cette manière.

    Au plaisir de te lire.

    • Tu as entièrement raison et toutes ces prises de conscience t’ont permis de sauver ton couple.Beau travail ! Les quatre comportements (cavaliers de l’Apocalypse) néfastes dans la relation du couple, sont repris par Yvon Dallaire, notamment dans son livre « Qui sont ces couples heureux ? »
      Merci pour ton témoignage très intéressant Morgan.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.