Amour et Internet, un petit clic pour un grand flop !

21 mai 2017
, 0 Comments

Amour et Internet…un mariage très mitigé. Facilitateur de rencontres, mais pas forcément de relation sérieuse ni durable, Il semblerait que le net désenchante les cœurs. Deux milles sites de rencontre pour dix-huit millions de célibataires français en 2016. Quand  l’amour surfe sur  le net, ça fait des creux !

Amour et Internet, un cocktail désenchanté pour la plupart des français. C’est ce que semblent dire les sondages. Si beaucoup ont succombé à la tentation de la rencontre facile, beaucoup en sont revenus déçus, frustrés et découragés.

Une grande enquête réalisée en 2013-2014 par l’Institut national des études démographiques (Ined), révélait déjà que le site de rencontre n’était pas le lieu idéal pour trouver l’amour. Le travail, les soirées entre amis ou les situations fortuites restaient  le meilleur moyen de faire une belle rencontre. Ainsi, ceux qui ont construit une relation stable à partir d’un site de rencontre, ne représentaient, entre 2005 et 2013,  que 9 % des couples.

Une étude de Statista montre qu’en 2015, les choses ne s’arrangent guère. De plus en plus utilisés et de plus en plus banalisés, beaucoup reprochent aux sites et aux applications d’être un système de rencontre mécanisé et stéréotypé. 45% des personnes interrogées entre 18 et 35 ans, ont déclaré que l’utilisation d’un site ou d’une application faisaient autant de bien que de mal.

Une autre étude proposée par Statista en 2016, met en évidence la morosité ambiante. 65% des participants  pensent qu’un site de rencontre est  inefficace pour nouer une relation durable. 36% pensent possible de trouver l’amour sur Internet, sans trop y croire. 20% n’y croient pas du tout.

Ceux, déjà en couple, confirment la tendance. 60% d’entre eux ne s’inscriraient pas sur un site internet s’ils étaient célibataires. Comment expliquer l’échec entre l’amour et Internet ?

 

La génération des couples éprouvettes n’est peut-être pas encore née.

 

Pourquoi les hommes et les femmes, en quête d’amour, sont-ils à ce point désabusés ? Outre l’évidence que trop de choix tue le choix, Il pourrait y avoir plusieurs réponses. La première c’est que la génération des couples éprouvettes n’est peut-être pas encore née. Difficile de remplir un profil avec des ingrédients de soi et les croiser avec un autre en espérant que ça donne un petit couple parfait. L’alchimie de l’amour est bien plus compliquée qu’on ne l’imagine. Elle ne se résume pas à une catégorie socioprofessionnelle, deux ou trois traits de caractère et quelques mensurations. Ça peut  très bien marcher sur Messenger mais se révéler catastrophique dans la vraie vie. Combien de femmes ou d’hommes ont eu envie de prendre leurs jambes à leurs cous en découvrant la personne qui leur avait tant plu sur le net ?

 

Ça peut être long et décevant

Par voie de conséquence, la recherche de lâme sœur sur Internet est chronophage. Il faut  s’inscrire, faire des recherches sur les sites, envoyer des mails, prendre des rendez-vous, se déplacer, pour, peut-être, au final se décevoir… et devoir tout recommencer. La manœuvre doit être renouvelée ainsi, de nombreuses fois, avant de tomber sur la bonne personne… ou pas.

Pour ceux qui ont réussi à entamer une relation, de réelles difficultés, liées à une mauvaise communication dès le début, risquent rapidement de couper court à l’idylle naissante. Trop de non-dits, un manque de clarté sur notre recherche réelle, nos objectifs, nos désirs et nos besoins à travers cette rencontre , et la relation se désagrège très vite.

Difficile de trouver l’amour sur le net quand on n’est pas clair avec soi-même et que la personne que l’on rencontre ne l’est pas plus que nous. Difficile aussi quand l’un est clair et l’autre non. Autrement dit, mieux vaut tout se dire avant de se rencontrer. Entre ceux qui cherchent l’amour romantique et ceux qui cherchent le bon coup d’un soir, le malentendu est grand, la déception aussi.

 

L’échec cache la peur

Autre grande cause qui explique les échecs de l’amour sur Internet, mais aussi d’une manière générale, viendrait de la peur. Certains célibataires hésitent entre l’envie de vivre une histoire d’amour et le confort prudent de la solitude. Coincée dans l’image négative de l’homme et  du couple diffusée par notre culture, la gent féminine en particulier,  angoisse à l’idée de faire des rencontres.

Parlant des femmes, la psychanalyste  Catherine Bensaid, explique « Il leur manque à toutes de savoir imaginer qu’une relation peut être belle, légère, que l’on rira, que ce sera harmonieux ; qu’une relation peut être généreuse, affectueuse, bref, heureuse. Derrière la peur de la rencontre, c’est la vision du couple qui est manquante ».

Virtuelle ou réelle, avoir une pensée positive, une recherche claire, des échanges honnêtes et sincères, faciliteraient sans doute les choses pour démarrer une rencontre…et qui sait découvrir l’amour.

Belle rencontre les amoureux !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.