Baisser son stress pour s’élever en amour

2 janvier 2020
, 0 Comments

Baisser son stress, c’est s’autoriser la légèreté, les saveurs, les plaisirs, les couleurs, le calme, la paix avec soi et les autres, plus une infinité d’autres bonheurs, dont on se prive, en maintenant la garde quotidiennement. Le stress est un puissant toxique pour notre corps, notre mental et nos relations. Se délester de notre stress ? Peut-être une des meilleures résolutions à prendre pour cette nouvelle année…

Baisser son stress, dès lors que l’on connaît les désordres qu’il occasionne, s’avère indispensable. Ses effets sur notre santé physique et psychique ne sont désormais plus à démontrer.

Si, dans les années 1980, la plupart des scientifiques ne mesuraient pas encore l’importance de l’impact du stress sur notre santé, les nombreuses études scientifiques réalisées depuis, en ont largement apporté les preuves, notamment grâce à l’imagerie médicale.

Maladies inflammatoires, baisse de libido, troubles du sommeil, dérèglement hormonal, troubles cardio-vasculaires, hypertension, migraines, anxiété, dépressions, cancers… le stress se grave dans toutes les cellules de notre corps, déréglant son rythme et son équilibre. Il active son vieillissement et son dysfonctionnement.

Comment expliquer un tel impact ?

Chaque jour, selon les personnes, 12 000 à 60 000 pensées s’expriment dans notre cerveau. D’après des études, 90% de ces pensées sont négatives et, pour la plupart, toujours les mêmes : peurs de toutes sortes, appréhensions, inquiétudes, tristesse, colère, frustrations, ressentiment, culpabilités, démotivations, résignations…

Dans le même temps, notre corps élimine, chaque jour, 300 milliards de cellules, qui sont remplacées selon un rythme propre à chacune d’entre elles.

Or, nos cellules impriment les informations qu’elles reçoivent. Si ces dernières sont imprégnées de manière constante par les marqueurs du stress, elles vont systématiquement les répliquer.

On le voit, le corps et le mental sont interconnectés. Ils forment une unité inscrite dans une dynamique permanente d’échanges d’informations, et de reproduction de ces informations. C’est ainsi que notre corps stressé d’hier se retrouve stressé à l’identique aujourd’hui. Il restera notre corps stressé de demain, dans la mesure où nous ne mettons rien en place pour y remédier.

L’impact du stress sur le vieillissement

La capacité de reproduction de nos cellules dépend de la longueur de nos télomères, situés au bout de chacun de nos chromosomes.

Les télomères raccourcissent naturellement tout au long de notre vie, mais d’une manière différente selon chaque personne. Or, plus ils se raccourcissent rapidement et moins la vie dure longtemps.

Devinez ce qui accélère le raccourcissement de nos télomères ?

“Avant tout le stress.” déclare Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste à l’hôpital Européen Georges-Pompidou de Paris. Viennent ensuite le tabac, la sédentarité et l’excès de poids. La bonne nouvelle, précise t-il, c’est que l’on peut rallonger nos télomères en changeant notre mode de vie : exercice physique d’au moins 30 minutes en continu chaque jour, alimentation saine, et bien sûr, lutte contre le stress.

Le stress, une réponse adaptée de notre corps

Lorsque nous subissons une situation stressante, notre corps réagit pour y faire face : des conditions de transport difficiles, une surcharge de travail, une dispute avec notre partenaire… créent une tension corporelle et psychique, produisant des émotions négatives, telles que la peur, la colère, l’anxiété…

Notre système nerveux sympathique est alors activé. Il libère de l’adrénaline qui accélère la fréquence cardiaque, et du cortisol qui provoque un surplus d’énergie. Si cet état se maintient de manière régulière, notre corps s’use, s’épuise et dysfonctionne.

Quand Nathalie arrive stressée par une journée surbookée et épuisante à la maison, elle transmet son état de nervosité et d’irritabilité à Bernard qui le capte spontanément …

C’est ce que les spécialistes du stress appellent le « stress chronique ». Nous sommes alors programmés sur le mode « Urgence ». Un stress qui, loin d’être positif, engendre un enchaînement de comportements négatifs pour notre santé mais également pour notre relation avec nous-même et les autres : irritabilité, nervosité, hyperactivité, fermeture à l’égard de soi et des autres, indisponibilité, agressivité ou à l’inverse profonde inertie… autant de réactions qui ne facilitent pas nos échanges avec les autres et notamment avec notre partenaire.

Le stress, un mal contagieux

D’autant plus que le stress contamine facilement les autres. Ne nous cachons pas cette réalité : nos propres contrariétés et notre manière d’y répondre impactent fondamentalement notre entourage. Quand Nathalie arrive stressée par une journée surbookée et épuisante à la maison, elle transmet son état de nervosité et d’irritabilité à Bernard qui le capte spontanément, générant un climat de malaise et de tension générale pendant toute la soirée. Pris dans cette spirale, un mot banal, un geste anodin peuvent alors être interprétés de travers, et c’est l’escalade… Encore un peu d’adrénaline et de cortisol ?

Un cercle vicieux dont nous devons apprendre à nous libérer pour adoucir et apaiser notre vie personnelle et nos relations avec les autres.

Mais comment rester détaché(e) et calme intérieurement, quand notre quotidien reste stressant et accéléré ?

Heureusement, de nombreuses techniques existent pour se protéger de ce fléau quotidien.

  • Dans un tout premier temps, prenons conscience que cette tension existe.
  • Dans un deuxième temps, osons appuyer sur le bouton pause au moins une fois par jour.
  • Dans un troisième temps, pratiquons quotidiennement des exercices de relaxation que l’on choisit en fonction de nos goûts et de nos sensibilités.

Le but : apprendre à modifier notre raisonnement et à transformer nos comportements, pour nous apaiser, et augmenter notre bien-être.

Voici 3 exercices de relaxation, piochés dans le livre du Docteur Emmanuel Contamin “Prenons soin de nous !”, parmi les nombreux autres que l’on peut trouver dans les magazines, livres ou vidéos spécialisés…

La méditation

Baisser son stress, c’est se réserver un moment de recul dans la journée. Prendre le temps d’observer ce qui se passe en nous, de l’accueillir, est un premier pas vers la guérison. La méditation, issue du Bouddhisme, permet de diminuer notre niveau de stress. Son efficacité est prouvée scientifiquement. La méditation est un état de présence à soi. Il s’agit d’être dans l’attention du moment présent, sans porter de jugement sur ce qui se passe, et sans chercher à changer ce qui est là.

Exercice de pleine conscience : inspiré de Segal Z.et al.

  • Choisissez un moment de calme dans votre journée et un lieu où vous ne serez pas dérangé. Portez des vêtements amples dans lesquels vous êtes à l’aise.
  • Installez vous confortablement dans un endroit de la maison où vous vous sentez bien.
  • Commencez par observer attentivement ce qui se passe en vous… Observez les pensées qui vous traversent l’esprit et laissez-les passer comme un nuage dans le ciel.
  • Observez de la même manière les sentiments, émotions ou ressentis corporelles qui vous traversent, et même si ils sont désagréables, accueillez-les sans les juger. Selon ce que vous ressentez, vous pouvez vous dire par exemple “Tiens une envie de pleurer.”, “Tiens, une appréhension pour ma réunion de demain.”, “Tiens je me sens oppressé(e).” etc.
  • Puis, concentrez-vous sur votre respiration : Soyez attentif au mouvement de l’air dans votre corps. Sentez comment il entre dans vos narines et parcoure votre gorge, vos poumons, votre cœur… Ressentez comment il se diffuse dans l’ensemble de vos organes et de vos cellules.
  • Observez ensuite la manière dont il sort de votre corps. Ressentez l’immense bienfait que la respiration vous procure, à l’inspire et à l’expire. Laissez-vous emplir de ce moment apaisant , comme si votre corps tout entier n’était qu’une respiration douce et tranquille.
  • Si, au cours de votre attention à votre respiration, des pensées ou émotions apparaissent, comme tout à l’heure, accueillez-les sans les juger et laissez-les passer.
  • Poursuivez l’exercice quelques minutes. La respiration lente et profonde active le système parasympathique qui produit un état de détente et une sensation de bien-être.

La gratitude

Baisser son stress, c’est aussi savoir reconnaître et apprécier les bons moments qui s’offrent à nous au quotidien. Il s’agit d’accueillir tous les cadeaux de la vie : un coucher de soleil, un parfum agréable, le chant d’un oiseau, le sourire d’un passant, la saveur d’un plat, la douceur d’une caresse… Prendre le temps de ressentir les bienfaits de ce moment, lui accorder toute sa valeur, le remercier d’exister et de se manifester dans notre journée et notre vie, c’est cela la gratitude. Des recherches scientifiques démontrent qu’il existe un lien réel entre la gratitude et le bonheur.

  • Exprimez régulièrement votre gratitude. N’oubliez pas de dire “Merci” à votre partenaire en le (la) regardant dans les yeux. Ressentez la connexion et la chaleur qui vous relient alors l’un à l’autre.
  • Soyez attentif (ve) à ce que vous ressentez dans votre corps et les émotions qui surgissent lorsqu’un moment de bonheur, parfois tout simple, se présente à vous.
  • Tenez votre journal quotidien de gratitude dans lequel vous inscrivez toutes les occasions que vous avez de dire “Merci” à une personne ou un événement dans votre vie. Relisez-le de temps à autre…

La bienveillance

Baisser son stress, c’est voir ce qui est bon et bien chez l’autre, sans mettre l’accent sur ses faiblesses et ce qui nous dérange en elle ou en lui, tout en conservant notre sens critique. D’après des recherches scientifiques, cette attitude diminue le stress et améliore le sentiment de bonheur et de bien-être.

Méditation de bienveillance

  • Choisissez une tenue ample dans laquelle vous êtes à l’aise.
  • Installez vous confortablement dans un endroit de la maison où vous vous sentez bien.
  • Pour cette méditation, choisissez une personne que vous aimez. Ce peut être votre partenaire.
  • Portez votre attention sur votre respiration, lente et profonde.
  • A chaque inspiration, soyez dans l’accueil d’un sentiment de bienveillance à l’égard de vous-même.
  • Posez une intention d’amour à votre égard en formulant une phrase. Par exemple : “Que je sois en sécurité.” ; “Que je sois en bonne santé.” ; “Que ma vie soit harmonieuse.”…
  • A chaque expiration, laissez aller les pensées, les émotions ou les souvenirs désagréables.
  • Poursuivez cette intention pendant plusieurs cycles respiratoires. Ressentez ce que cette profonde bienveillance vous procure.
  • Ensuite, dirigez cette bienveillance vers la personne à laquelle vous pensez.
  • A chaque inspiration, soyez dans l’accueil de tout l’amour que vous avez reçu au cours de votre vie.
  • A chaque expiration, offrez à cette personne toute votre bienveillance en lui adressant la même intention que vous avez formulée à votre égard.
  • Poursuivez cette intention pendant plusieurs cycles respiratoires. Ressentez ce que cette profonde bienveillance vous procure.

Voir enfin tous les trésors

Baisser son stress, on le voit, nécessite de prendre conscience de ce qui se passe dans notre vie, pour ralentir, prendre du recul et s’adresser tout l’amour et toute la bienveillance que notre mise sous tension ne nous autorise pas au quotidien.

Baisser son stress permet non seulement d’améliorer notre santé et notre longévité, mais également de nous élever en amour. C’est un gain formidable pour notre couple. Il fluidifie nos relations, nous ouvre sur les autres et sur nous-même. Une vie plus douce, plus apaisée change notre regard. Elle nous permet d’accueillir tous les trésors à côté desquels nous passons, chaque jour… et que nous ne prenons pas le temps de voir.

Baisser son stress pour voir enfin tous les trésors de la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.