Découvrir la kundalini et sublimer son couple

2 juin 2020
, 0 Comments

Découvrir la kundalini, certains disent que c’est le travail de toute une vie. D’autres affirment qu’il est possible de l’éveiller assez facilement par des pratiques ou de la méditation. Une chose est sûre, c’est qu’en partant à sa découverte, on finit par se trouver vraiment soi-même. On peut aussi réaliser ce chemin à deux… Rien de mieux pour une relation profonde et harmonisante !

Découvrir la kundalini, c’est comme partir en voyage. Un voyage à travers le souffle et les énergies subtiles, qui nous conduisent, d’abord et avant tout, vers notre vérité profonde, et la réalisation de soi. Pour le couple, c’est l’occasion de se découvrir intensément et profondément.

D’autres, qui désirent aller plus loin, pratiquent la kundalini afin de se relier à quelque chose de plus grand – au cosmos, au grand Tout. Activer sa kundalini peut devenir alors une véritable quête spirituelle. Des yogis et des yoginis pratiquent le yoga Tantra* pour réveiller cette énergie subtile, lovée à la base de la colonne vertébrale, afin d’atteindre la béatitude en s’unissant à l’univers.

L’éveil de l’énergie sacrée

La kundalini est une énergie douce et bienfaisante, qui nous connaît parfaitement. Elle sait qui l’on est intrinsèquement. C’est pourquoi l’on dit que l’éveil de la kundali correspond à la révélation du Soi. Les maîtres du yoga la décrivent comme une énergie sacrée, qui sommeille en chacun(e) de nous, enroulée 3 fois et demi dans l’os du sacrum. C’est une énergie consciente, qui nous aide et nous accompagne dans notre nettoyage et notre rééquilibrage. Elle s’éveille alors partiellement, mais ne s’élèvera totalement en nous que lorsque tous nos chakras seront pleinement ouverts. Selon notre motivation et la régularité dans notre pratique, le réveil de la kundalini sera plus ou moins long.

La kundalini pour le couple

Découvrir la kundalini en couple favorise une expérience puissante et vraiment authentique. C’est l’occasion de ressentir la vérité profonde de soi et de l’autre. Aucune autre pratique ne permet d’atteindre cette forme de dépouillement dans la relation avec notre partenaire. Les égos de l’un et de l’autre s’estompent en effet au fil des pratiques, ouvrant les portes de la libre expression de notre être profond. Pas de masques, pas de jeux, pas d’artifices. Pas de pensées, ni de fantasmes. Simplement soi et l’autre.

C’est seulement dans ce rapport unique que l’on peut véritablement partager pleinement l’instant présent avec notre partenaire. Vivre cette connexion et ce rapprochement peuvent d’ailleurs produire un état extatique, aussi fort qu’un orgasme, sans relation sexuelle.

Decouvrir la kundalini, encens

Ce merveilleux partage extatique s’obtient au bout de nombreux exercices de yoga, de postures, de rituels, de méditations et de mantras. Un cheminement parsemé de bougies, d’encens, de respirations profondes, d’étirements, de regards immergés dans les yeux de l’autre, d’apaisement, de patience et de silence. Très certainement aussi de moments d’angoisses et de fous rires…

Car, partager une connexion authentique et profonde n’est pas habituelle pour la plupart d’entre nous. Nous pouvons nous sentir ridicules et démunis au travers de nouveaux rituels que nous n’avons encore jamais pratiqués. Nous vivons en effet des relations plutôt superficielles et formatées. Chacun(e) tient son rôle dans son foyer, armé(e) de son statut, de ses croyances et de ses conditionnements, pensant et agissant de manière automatique et répétitive.

Dans ce contexte, et sans le recul nécessaire par rapport à nos jugements et nos critiques intérieures, nous vivons à la fois éloignés de nous-même et de notre partenaire. Un gros travail de nettoyage de nos conditionnements, de nos idées toutes faites, de nos peurs et de nos inhibitions, est alors à réaliser. Souvent, c’est le déclic, et de nombreuses prises de conscience se libèrent. On s’aperçoit par exemple que l’on n’écoute pas vraiment l’autre, mais que l’on ne s’écoute pas vraiment soi-même non plus. Le vrai est souvent mis de côté, au profit du superficiel.

Découvrir la kundalini ensemble est donc, pour le couple, l’occasion de se rapprocher profondément, d’aller chaleureusement l’un vers l’autre, de se découvrir d’une manière unique et authentique.

Déshabiller notre être superficiel

Déshabiller notre être superficiel consiste à retirer une à une les couches artificielles qui nous masquent, et nous éloignent de notre authenticité naturelle.

Pour atteindre notre être profond, il convient d’harmoniser nos chakras. L’harmonisation des chakras dépend de l’équilibre que nous parvenons à réaliser entre nos deux pôles : féminin et masculin.

Les énergies qui animent notre vie et notre conscience circulent à travers 3 principaux canaux que l’on appelle aussi les nadis (canaux d’énergie).

En chacun(e) de nous, il y a le  canal qui représente Ida : c’est la force féminine, le Yin, qui incarne la douceur, la lune et l’énergie du matin. Elle est associée au froid, à l’humide et à une certaine léthargie. Ce canal se situe à gauche de la colonne vertébrale.

A l’opposé il y a le canal qui représente Pingala : c’est la force masculine, le Yang, qui incarne l’action, le soleil, l’énergie du soir. Elle est associée au chaud et au sec. Ce canal se situe à droite de la colonne vertébrale.

Les énergies circulent, de l’un à l’autre de ces deux canaux, en passant par chaque chakra.

Au centre, il y a le canal Sushumna qui représente la force neutre. L’énergie y circule verticalement, de la base de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne. C’est la voie la plus rapide que les yogis et yoginis activent pour atteindre l’éveil, grâce à la méditation.

Pourquoi faut-il équilibrer Ida et Pingala ?

Chacun(e) d’entre nous stimule et augmente plus particulièrement l’un ou l’autre pôle énergétique. Certains(nes) ont du mal à rester inactifs(ves). Ils(elles) ont plus souvent un comportement agressif, impatient, contrôlant, pragmatique, basé sur la planification et l’intelligence.

D’autres développent davantage leur douceur, leur patience, leur intuition, leurs émotions, leur créativité. Ils (elles) ont du mal à se lancer dans certaines actions ou certains projets.

Or, trop développer un canal ou un autre n’est pas sans incidence. Cela contribue à un déséquilibre intérieur, générateur d’un malaise quasi permanent, le plus souvent inconscient, parfois associé à la perception désagréable de ne pas être centré.

Le côté Yin, trop développé par exemple, conduit les personnes vers une tendance à se laisser dominer. Elles ont quelquefois tendance à se faire abuser, ou manquer de respect. Elles peuvent également développer une forme de dépression.

Le côté Yang, trop développé, génère des personnalités de caractère très sec et sans cœur. Ces personnes vivent dans la toute-puissance. Elles ont tendance à dominer les autres, n’hésitant pas à les écraser pour satisfaire leurs propres désirs et réussites.

Il s’agit donc de trouver un juste équilibre en sortant de la dualité du Yin et du Yang, de façon à réaliser une harmonie entre ces deux forces qui, dans l’idéal, devraient pouvoir s’exprimer de manière égale, pour incarner une belle et puissante complémentarité.

Harmoniser le Yin et le Yang

Le prana, ou souffle, est une énergie vitale qui anime à la fois le corps et l’esprit à travers les systèmes lymphatiques et nerveux. Le prana circule dans le corps grâce aux nadis et aux chakras. C’est lorsque la lune et le soleil, le féminin et le masculin, le côté gauche et le côté droit, l’actif et le repos, la souplesse et la force, sont équilibrés en chacun(e) de nous, que le prana peut entrer dans le canal Sushumna, la voie du centre, permettant de se sentir véritablement équilibré(e) et centré(e).

Cet équilibre, peut se travailler à travers nos chakras. Nous l’avons vu, il nous permet également de découvrir la kundalini, qui favorise l’éveil spirituel, ainsi qu’une plus haute conscience de soi.

Les sept chakras principaux remontent le long de la colonne vertébrale et font partie de notre corps énergétique. Leur bon fonctionnement et la libre circulation du prana dans tous nos chakras sont importants pour notre équilibre physique et mental. Chaque chakra est associé à des qualités particulières qu’il convient de développer de manière équilibrée. Or, lorsque nous vivons des excès, que nous éprouvons des peurs, des stress, des angoisses, certains chakras risquent d’être bloqués, produisant alors en nous souffrance, déséquilibre et malaise. Il est donc essentiel d’avoir conscience de ces éventuels blocages afin de travailler sur les chakras concernés.

7 chakras

Chakras exposés selon l’enseignement du Lama Darjeeling Rinpoché, dans son manuel de Tantra pour le couple :

Muladhara 

C’est le chakra racine situé au niveau du périnée chez l’homme, et de l’utérus chez la femme. Il correspond en particulier à la sexualité et au désir. Pour le couple ce chakra contribue à l’attirance physique et au désir sexuel. Avec Anahata, le chakra du cœur, il joue un rôle important dans l’union des deux partenaires.

Svadishtana 

C’est le chakra sacral ou sexuel situé au niveau du coccyx. Il concerne la manière dont les deux partenaires partagent la vie quotidienne. Sur le plan sexuel, ouvrir ce chakra consiste à partager une sexualité libre et spontanée. Le désir s’exprime naturellement et chaque partenaire est tout aussi attentif(ve) à lui(elle)-même qu’à l’autre. Les sensations et le plaisir se manifestent simplement, sans pensées ni recherches particulières. Idéalement, les deux partenaires sont en totale confiance, ce qui favorise  l’harmonisation naturelle des chakras de la femme et de l’homme.

Manipura 

C’est le chakra de la volonté, de l’action et de la puissance. Il est situé au-dessus du nombril. On peut le considérer comme le chakra de l’égo au sens du désir d’être.

Dans le couple, les partenaires partagent des actions en commun. Toutefois, ces tâches peuvent ne pas suffire au maintien de la santé du couple. Il convient d’alimenter régulièrement la relation pour la maintenir vivante et dynamique.

Veiller à partager ensemble des activités nourrissantes et épanouissantes pour chaque partenaire. Cela peut être une recherche sur soi ou une quête spirituelle…qui conduira et accompagnera le couple dans son évolution et sa croissance.

Anahata 

C’est le chakra du cœur situé près du sternum à l’avant du corps. Il est à la source de nos sentiments et de nos émotions. Ce chakra vibre au son de l’amour. Chacun et chacune d’entre nous aime ressentir l’intensité du sentiment amoureux qu’il (elle) envoie à l’autre et qu’il (elle) reçoit en retour.

Partager ces émois intenses est une véritable félicité qui, en même temps, nous révèle notre vulnérabilité. Aimer nous expose dans notre nudité et notre vérité. Certaines personnes ont du mal à se laisser aller totalement dans l’amour. Cela peut être l’objet d’une souffrance pour elles-mêmes mais également pour leurs partenaires. Dans ce cas, l’énergie de la kundalini reste bloquée à ce chakra, ce qui empêche les deux partenaires d’entrer dans une communion profonde.

Vishuddha 

C’est le chakra de l’expression orale, de la communication. Situé au niveau de la gorge, il permet un dialogue profond et authentique si les deux partenaires le désirent. Ils peuvent ainsi échanger leurs points de vue sur leurs valeurs personnelles, le sens qu’ils accordent à la vie, à la famille, à l’amour.

En se rejoignant sur un certain nombre de valeurs clés, essentielles à leurs yeux, ils peuvent, grâce à cette harmonie intellectuelle, poursuivre leur chemin ensemble, et développer leur relation amoureuse.

Toutefois, même si la communication est fondamentale au sein du couple, il convient de ne pas trop la développer. La communication passe aussi beaucoup par le corporel. Il s’agit donc d’établir entre les deux un juste équilibre.

Ajna 

C’est le chakra du troisième œil, situé au centre du front, légèrement au-dessus des sourcils. Il est associé à la clairvoyance, à la spiritualité. C’est au niveau d’Ajna que se terminent le canal féminin Ida, et le canal masculin Pingala.

A ce niveau, la communication entre les deux partenaires se fait dans le silence. Cette communication silencieuse consiste à laisser les regards, yeux dans les yeux, plonger l’un dans l’autre – et laisser faire, sans rien interpréter : ni le silence, ni l’instant présent, ni ce que l’on pense et non plus ce que l’autre pense – rien que la présence, ce qui est simplement là.

A ce niveau, en laissant aller tranquillement les choses dans l’ici et maintenant, le couple laisse s’installer un dialogue d’une autre nature  : ce que certains(nes) nomment «  le dialogue d’âme à âme ». C’est aussi de la méditation.

Au début, cette pratique à deux dans le silence peut être déconcertante. L’égo ne sait plus s’il est, car il n’a plus d’évaluation de l’autre, ni de retour.  Il n’y a plus que le silence, l’immobilité de l’autre qui nous renvoie à notre simple état d’être – sans image particulière,  sans statut particulier, sans fonction particulière – simplement être.

Mais au fil des pratiques, chemin faisant, l’angoisse s’estompe progressivement, et l’on parvient de plus en plus à se détendre.

Sahasrara 

C’est le chakra du sommet du crâne, appelé aussi « chakra couronne ». Ce n’est pas un chakra à proprement parler. C’est un passage qui permet les entrées et sorties des énergies de la kundalini.

Pour le couple, la montée de la kundalini ne se réalise que lorsque les six premiers chakras sont en harmonie entre les deux partenaires. De plus, pour vivre cette expérience extatique instantanément ensemble, il ne faut pas attendre quoi que ce soit. L’extase ne se recherche pas.

Elle vient, tout simplement, et s’élève comme une énergie fraîche, douce et transcendante, issue de l’harmonisation profonde des chakras, et du subtil équilibre des forces amoureuses.

*Le tantra yoga doit être pratiqué par le couple seulement après une familiarisation quotidienne, d’au moins 30 jours avec les mantras, les rituels, la méditation, les exercices corporels de base, les postures. Tout cela favorisant et développant la rencontre spirituelle entre les deux partenaires.

Dans les débuts, il est préférable de se faire accompagner par de vrais professionnels du Tantra.  

Harmoniser nos chakras sublime l’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.