Une routine bien-être pour s’offrir de l’amour

17 août 2020
, 0 Comments

Une routine bien-être est un soin réparateur et bienfaisant. Si chaque jour le stress est à l’œuvre dans nos vies, il est nécessaire de le contrebalancer. Changer de paradigme : détrôner le stress et augmenter notre bien-être… Un geste d’amour pour notre corps, notre mental et notre santé.

Une routine bien-être, pratiquée chaque jour, est un véritable tremplin pour l’amour de soi, mais aussi des autres. Car, nous le savons, l’amour est un magnifique conducteur de joie, de paix, de partage harmonieux, propices à l’élaboration du bonheur. C’est aussi une source d’équilibre pour notre corps.

Cependant, bien trop fréquemment, nous ne nous accordons pas ce moment d’amour. Nous pensons ne pas avoir le temps. Nous sommes affairés, souvent épuisés, et nous remettons à demain, ou la semaine d’après, la routine bien-être que nous avions programmée. Nous pensons que ce n’est pas si grave, et que nous trouverons bien un moment pour le faire. Mais le temps passe… et la séance bien-être, au final, ne s’est pas faite hier, ni aujourd’hui, pas plus qu’elle ne se fera demain.

Si l’on ne s’accorde pas ce moment d’amour, c’est peut-être que nous n’avons pas encore décidé de prendre vraiment soin de nous, ou que nous n’avons pas encore pris conscience de l’importance de s’offrir un tel moment.

Des pensées qui cachent notre culpabilité ?

Certains(nes) pensent qu’ils(elles) ne le méritent pas, qu’il est normal que les autres, de même que certaines choses, passent avant leur propre bien-être : leur partenaire, leurs enfants, leur famille, leur travail, leurs contraintes multiples, leurs activités diverses, leurs amis, leurs soucis quotidiens… Pas étonnant alors, qu’au bout de tout cela, il ne reste plus aucune place pour une routine bien-être… juste pour soi.

Il est vrai que, pour nombre d’entre nous, la corde est tellement tendue ! Notre emploi du temps est tellement saturé ! Tout à l’intérieur de nous est à l’image de la corde : nos muscles, nos pensées, notre fréquence cardiaque, notre pression sanguine… Tout est tendu au point, parfois, de craquer.

Une routine bien-être, pas contre les autres, mais simplement pour nous, et pour les autres.

Comment en effet ne pas être tendue en suivant quotidiennement un tel rythme ? Un rythme qui n’est d’ailleurs pas le nôtre. Celui que nous aurions choisi naturellement, si nous n’avions pas été conditionnés à accepter cette cadence folle, aurait été très certainement totalement différent, beaucoup plus proche de notre rythme naturel, en accord avec notre physiologie, notre biologie et notre environnement.

Or, sacrifier notre temps de vie et notre bien-être personnel est-il aussi normal que nous le pensons ? Sans doute de vieilles idées ancestrales qu’il est peut être temps de laisser aller dans les sphères révolues du passé. Les dogmes religieux ont en effet interdit le bien-être, l’amour de soi et de son corps. Ils ont diabolisé le plaisir et ordonné le sacrifice. Ils ont jugé coupables de ressentir de la joie, du bonheur et de la liberté à travers les sensations du corps.

Se réconcilier avec le corps

 Ce corps physique si malmené, qui incarne la vie et l’énergie, mérite de la reconnaissance et du respect. C’est lui qui, seconde par seconde, réalise le miracle de la vie et de sa santé ! C’est lui qui nous accompagne, chaque jour, dans le développement de notre conscience et notre passage extraordinaire sur cette planète – tout aussi extraordinaire : un incroyable et formidable écrin de vie minérale, végétale et animale, qu’il est plus que jamais urgent d’aimer et de respecter.

Alors, pourquoi ne pas s’accorder au moins une vraie pause ? Apprendre à prendre l’habitude de s’aimer et non plus de se sacrifier. De nombreuses études en parlent : une pause quotidienne est source d’équilibre, de détente profonde, favorable au relâchement des tensions accumulées. Elle réduit le stress, les dépressions et les burn-out, ces maladies, dites de civilisations, tristement à la mode. De plus, une vraie pause permet aussi de prendre du recul, d’apaiser les peurs, les tensions et les incompréhensions que nous traversons dans cette période, trouble et contradictoire, autour de la COVID-19.

Il ne s’agit pas évidemment de sombrer dans un égoïsme démesuré, bien au contraire !

Une routine bien-être, pas contre les autres, mais simplement pour nous, et pour les autres. C’est un juste équilibre entre le « donner » et le « recevoir ». C’est un rapport d’égalité entre l’attention et le respect que l’on offre aux autres et que l’on s’offre à soi-même.

Mieux on est en accord et en harmonie avec soi-même, mieux on vit bien et en amour avec les autres.

Depuis des millénaires, l’Ayurvéda, médecine traditionnelle indienne, s’intéresse et veille au fonctionnement harmonieux du corps et du mental. En pratiquant une routine de bien-être basée sur l’Ayurvéda, le corps est accompagné dans le maintien d’un état de santé optimal.

La routine bien-être du matin

Chaque matin que l’on se lève est une opportunité pour faire de notre journée des moments de bonheur.

Selon l’Ayurvéda, la manière dont on commence notre journée détermine notre état d’esprit durant le reste de la journée. Ainsi, se lever dans une humeur maussade, stressée et tendue, contribuera à influencer nos comportements et nos pensées les heures qui suivent. Au contraire, si l’on se lève dans un état d’esprit calme et serein, il y a de fortes chances que cette bonne disposition se prolonge jusqu’au soir.

Les premières attentions de la journée

  • Après avoir pris le temps de s’éveiller tranquillement, idéalement quelques minutes avant le lever du soleil pour laisser monter naturellement nos énergies avec le cortisol (hormone qui régule le métabolisme du corps), il est conseillé de s’étirer doucement.
  • Passer ensuite aux toilettes permet d’évacuer les toxines traitées durant la nuit, afin d’assainir notre système digestif et notre corps en général.
  •  Se laver, de préférence à l’eau chaude, pour éviter un trop fort contraste avec la chaleur de la nuit.

Faire du petit déjeuner un moment calme et apaisé participe au relâchement des tensions, et favorise une disposition sereine pour la journée.

Méditer en prenant son thé

Confortablement assis, veiller à ne pas avoir froid ni trop chaud.

  • Relâcher les épaules et maintenir la colonne vertébrale droite sans effort. Prendre une longue inspiration, puis expirer.
  • Sentir comment l’air nous recharge en énergie positive qui vient nettoyer notre corps et notre esprit de tout le négatif accumulé.
  • A l’inspiration, se remplir d’énergie positive.
  • A l’expiration, évacuer tout le négatif, libérer le stress mental, la culpabilité, les tensions physiques et les toxines.
  • Répéter 4 ou 5 fois ce cycle de respiration. Sentir notre corps s’apaiser et se détendre.
  • Laisser ensuite notre respiration suivre son rythme naturel.
  • Accueillir nos pensées vagabondes et les laisser passer, sans s’y attarder.

S’accorder ainsi 10 minutes de relaxation douce et tranquille, en sirotant son thé, avant de démarrer les multiples activités de notre journée…

La routine bien-être du soir

Lorsqu’on rentre chez soi, il est important de ralentir le rythme. C’est une manière de se préparer à une nuit de sommeil calme et réparatrice.

Pour cela, il est nécessaire d’éteindre tous les appareils technologiques : ordinateur, mobiles, au moins une heure avant de s’endormir. Il est crucial de savoir se déconnecter des pressions sociales diverses. Le monde du travail est chronophage et déborde trop largement sur notre vie personnelle. Il est vital de réapprendre à se réserver de vrais moments à soi. C’est aussi ce qui aide à prévenir le burn-out et l’épuisement. Cela est d’autant plus bénéfique à une véritable communication avec notre conjoint(e) et notre famille. En faisant taire le bruit et l’agitation sociale, nous nous donnons l’occasion de nous retrouver tranquillement.

On prend ainsi le temps de se rassembler, de s’intéresser aux autres, de s’écouter, de mieux se comprendre et d’être attentifs à nos évolutions, nos interrogations ou nos préoccupations. Cela favorise et renforce le sentiment d’empathie, de compassion et de solidarité, nécessaires, et précieux à l’élaboration de relations chaleureuses, rassurantes et satisfaisantes, pour l’ensemble des membres de la famille.

Le(la) célibataire, de son côté peut en profiter pour se consacrer à une activité qu’il(elle) aime et qui contribue à son épanouissement personnel : lire, dessiner, jouer d’un instrument de musique ou simplement écouter un compositeur qu’il(elle) apprécie particulièrement…

Un temps pour soi

Pratiquer l’Abhyanga

S’offrir un auto-massage Abhyanga est un véritable geste d’amour. D’ailleurs, le mot sanskrit pour « huile » est Sneha qui signifie « amour ».

La manière dont nous allons réaliser cet auto-massage dépend de notre état du moment. Selon nos besoins et notre nature de peau, on utilise soit une huile de sésame, de coco, d’olive ou d’amande douce. L’huile doit être bio et de haute qualité.

Sensation de lourdeur et de léthargie : pratiquer un massage avec des gestes vigoureux et un toucher ferme qui stimulent le corps et permettent de relâcher les muscles.

Sensation de stress, de tensions internes ou de crispations : pratiquer un massage avec des gestes lents et doux qui relaxent tout le corps.

1ère étape

Préparer l’huile 

Chauffer l’huile au bain-marie : verser l’huile (environ une demi-tasse) dans un pot en verre et le déposer dans une casserole d’eau.

Il est également possible de verser une cuillère à soupe d’huile dans le creux de notre paume de mains et de frotter les paumes l’une contre l’autre pendant 20 à 30 secondes pour la réchauffer.

2ème étape

Commencer le massage

L’Abhyanga est un massage intuitif et créatif, il est avant tout important de se mettre à l’écoute de son corps pour réaliser les mouvements qui lui sont adaptés.

Dans une ambiance tamisée et calme où vous ne serez pas dérangé(e)

  • Verser l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile dans vos mains. Sa température est chaude mais ne doit pas brûler.
  • Etaler l’huile sur les deux bras : faire de longs mouvements qui partent du bas et remontent à la base des épaules. Redescendre tranquillement, puis remonter en s’attardant sur les coudes avec des gestes circulaires. Insister sur les zones les plus sèches afin de bien les hydrater.
  • Verser à nouveau de l’huile dans le creux de la main, puis commencer à masser doucement l’abdomen avec des mouvements circulaires, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ce geste favorise la digestion et l’élimination des déchets du corps.
  • Remonter ensuite vers le cœur avec de longs mouvements. C’est l’occasion de se connecter au chakra du cœur et à ses émotions. Accompagner ce moment par une profonde inspiration en fermant les yeux, suivie d’une belle expiration.
  • Reverser de l’huile dans les mains et masser le dos du mieux que l’on peut, selon notre souplesse. Masser la zone des épaules et le bas du dos qui sont souvent des zones à tension. Bien sûr, il est possible de demander de l’aide à son(sa) partenaire
  • Verser à nouveau de l’huile dans le creux des mains pour masser les fesses, les jambes et les pieds en suivant intuitivement les courbes et les lignes du corps.

Une fois le massage terminé, il est possible de se détendre quelques minutes sur une serviette ou d’enfiler un vêtement confortable que l’on ne craint pas de tacher.

Certains(nes) préfèrent pratiquer l’Abhyanga après la douche, d’autres le pratique avant.

Les bienfaits de l’Abhyanga : favorise la circulation sanguine, aide à surmonter la fatigue et permet l’endormissement, tonifie les muscles, stimule la détoxification du corps, apaise le système nerveux…

Le paradigme de l’amour

Soir et matin, un rituel bien-être pour se détendre est une attention essentielle. S’accorder ce temps à soi, sans culpabiliser, c’est prendre conscience que la routine du stress s’est imposée dans nos vies et qu’il est important d’y répondre quotidiennement, pour se rééquilibrer et se protéger contre ses effets néfastes sur notre santé.

“C’est l’attention qui guérit” rappelait le Bouddha à ses disciples… Ce n’est nullement l’indifférence, la négligence, le sacrifice, le surmenage. Sans doute est-il temps de s’accorder beaucoup plus d’attention et d’amour. Une routine bien-être, entre autres, y contribue chaque jour.

Un geste d’amour pour notre corps, notre mental, notre santé

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.