Les hommes fleur bleue

15 juillet 2017
, 4 Comments

Les hommes fleur bleue montrent ce que les hommes virils ne montrent pas. Et ça fait toute leur différence. Force ou fragilité ? Avantage ou handicap ? Pourquoi livrer ses émotions est-il  encore si déstabilisant pour les hommes ? Le regard de la femme y serait-il pour quelque chose ?

Les hommes fleur bleue, ces hommes tendres, pleins d’attention, patients, prêts à tout pour satisfaire leur belle, s’interrogent.  Ils savent se montrer romantiques et amoureux, ils offrent des fleurs, ils parlent d’amour, ils sont à l’écoute, et pourtant… Les retours  sont décevants !

Car, être trop à fond dans leur relation amoureuse, trop naïfs, trop entiers, trop francs, ne leur apportent pas nécessairement le bonheur amoureux. Très présents, très doux, sérieux et respectueux, ils ont aussi l’image du bisounours  que la femme adore au début de la relation, mais dont elle finit par se lasser en cours de route… Certes pas toutes, mais tout de même, elles sont assez nombreuses à vouloir un homme… comment dire ? …Limite parfait ?

Vous savez cet homme viril, tonique et musclé. Cet homme fort, dans les bras duquel elles aiment pouvoir se blottir et se réfugier. Juste ce qu’il faut pour se sentir fragiles, mais pas trop. Juste l’instant d’une nostalgie, d’un temps passé, quand l’homme était un guerrier puissant qui protégeait la femme pour mieux la soumettre.

Alors, les hommes fleur bleue, aux gestes délicats, aux regards empathiques,  ceux qui acceptent leur côté  féminin pour un partage plus sincère, plus authentique avec la femme qu’ils aiment, paraissent ennuyeux. Il leur manque quelque chose.

C’est ce que confie Paul dans un forum « Je m’occupe des tâches ménagères, je fais un peu la cuisine, je change mon bébé et je lui donne son biberon. Résultat : je me fais larguer par ma femme. Pourquoi ? “Parce que tu n’es pas assez viril, pas assez fort.” Et moi qui croyais que c’était ce qu’elle voulait… »

 

Oublier le stéréotype du héros et accueillir l’homme sensible dont elles ont besoin.

 

Mais que veulent-elles ? se demandent beaucoup d’hommes. Peut-être un alliage ultra complexe et surtout très contradictoire. En se libérant sexuellement et socialement, elles se sont créées  de nouvelles attentes. En revendiquant des droits, tout à fait légitimes, elles se sont forgées une identité de femme indépendante, capable de s’assumer librement et totalement. Elles peuvent  avoir un enfant, l’élever et l’assumer financièrement seule, sans dépendre de l’homme.

Alors, pour partager la vie avec cette nouvelle femme, l’homme, ce guerrier d’un autre temps, a dû apprendre à retirer son armure. Il a dû apprendre à partager tout le reste : tâches ménagères, courses, garde et éducation des enfants etc…. Cela fait partie des exigences de la femme. Elles veulent que les hommes s’engagent, les comprennent, les écoutent, les câlinent. Mais aussi, toujours ancrées dans les stéréotypes , elles veulent qu’ils soient forts, performants, fermes, décidés et  qu’ils les sécurisent.

 

Qui dit nouvelle femme dit aussi nouvel homme

Difficile pour l’homme de réaliser un si grand écart et de  répondre à  tous les nouveaux besoins, très contradictoires, de la gent féminine. Comme le constatait le psychanalyste Guy Corneau, les hommes sont face à une situation compliquée « Parce qu’ils sont encore identifiés aux valeurs traditionnelles du monde des hommes. Or, il est clair que ce monde-là est en déclin »

Il ajoutait que, si il est nécessaire pour les hommes d’ exprimer ce qu’ils ressentent  afin de se rapprocher de la femme, elle doit, de son côté, s’adapter à cette nouvelle image masculine. Autrement dit, oublier le stéréotype du héros et accueillir l’homme sensible dont elles ont besoin.

Vous savez, celui qui vous comprend si bien…

Comme les femmes, les hommes ont envie d’aimer et de vivre une vraie histoire d’amour, épanouissante et durable. C’est pour cela qu’il faut que chacun y mette du sien. Ne pas idéaliser, ne pas chercher l’être parfait, mieux se connaître pour mieux aimer.

Belle progression les amoureux !

4 reflexions sur : “Les hommes fleur bleue”

  • Bonjour,

    je vais raconter un peu mon histoire.

    j’ai rencontré une fille il y a 11 ans avec qui j’ai partagé plus de 10 ans de vie communes on était assez jeune 19/20 ans.
    pendant plusieurs années tout ce passe bien, une vrai complicité et au fur des années (après 6/8 ans) sans me rendre compte j’ai été dépendant affective (je faisait tellement d’efforts même trop) par exemple je lui faisait souvent des surprises ( week-ends en amoureux, voyages surprises, cadeau temps en temps hors-anniversaires) je lui rassuré souvent en disant que je l’aime, que je la trouvais belle même si je savais qu’il faut pas être trop intentionné (notre société veut ça, si es trop derrière, tu es trop acquis). mais voila je faisais forcément attention puis quand elle commençait un peu s’éloigné de moi j’étais plus en demande d’avantage. puis il y a eu la rupture alors peut être que c’est pas forcément à cause de cela (car elle m’a trahi en flirtant avec des hommes virtuellement…) mais voila je me dis parfois que si j’aurais été moins en demande, en dépendance affective je ne serais pas là…

    C’est bête de jouait a un jeu, fuis moi je suis, suis moi, je te fuis. mais la réalité est là il faut un équilibre dans un couple et si l’autre est plus dépendant affective (voir trop) l’équilibre n’est plus là. (ou alors si les deux sont dépendant affectivses pourquoi pas)…

    enfin bon, vue que c’étais mon premier vraie amour sincère j’étais énormément attaché a cette relation et nous étions fusionnelle ( 10 ans de couple ce n’est pas rien surtout dans les galères ou nous étions (jeunes et cons 😀 .

    un dernier mot, ne soyez-pas en dépendance affective que ça soit l »homme ou la femme parfois si vous en faites trop, prenez du recul et attendez que la personne en face, fasse aussi des efforts sinon l’équilibre est rompu (pour schématiser un peu).

    Je vous souhaite être heureux et n’ayez aucun regrets sur les choix que vous faites, c’est le plus important.

    Cordialement,
    D.H

    • Bonjour,

      Merci pour ce beau témoignage. Vous avez dit le mot juste : tout est question d’équilibre pour faire grandir et durer une relation !
      Je vous souhaite une belle vie amoureuse, dans l’indépendance et l’harmonie.

      Bien chaleureusement,
      Elise Simplon

  • Très bonne idée de traiter ce sujet Elise 😉 L’homme « doit » se montrer fort et virile… Combien de fois a-t-on entendu de la part d’un père : « les garçons ne pleurent pas, seulement les filles »

    Ce genre de paroles a des conséquences très lourdes sur le développement émotionnel d’un enfant. En tant qu’homme, je peux en parler : j’ai eu tendance pendant de nombreuses années à refouler mes émotions au lieu de les écouter.

    Le couple (grâce à la femme) est un excellent endroit pour développer son intelligence émotionnelle, si cruciale à la réussite d’un couple.

    Merci pour cet article Elise.

    Au plaisir.
    Morgan

    • Merci pour ce témoignage sincère et tellement juste. Comme tu le dis la femme peut aider l’homme à exprimer ses émotions, il suffit qu’il s’y autorise. L’éducation que l’on donne aux enfants joue évidemment un rôle prépondérant. On le voit, le regard de notre société exerce une réelle pression sur nos comportements. A nous tous d’y travailler pour nous en extraire et développer cette belle communion affective homme-femme si utile à la réussite du couple.

      Au plaisir de nos prochains échanges.

      A bientôt Morgan.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.